Par Christine Vaufrey B  | info@cursus.edu

Jean-Paul Moiraud : Tice et projet professionnel (1/2)

Créé le mardi 29 mars 2011  |  Mise à jour le jeudi 26 mai 2011

Jean-Paul Moiraud : Tice et projet professionnel (1/2)

Jean-Paul Moiraud, vous êtes enseignant en économie et gestion au Lycée La Martinière – Diderot à Lyon (France), dans les filières de formation au design de mode. Comment en êtes-vous arrivé à utiliser les Tice ?

J'enseigne effectivement en BTS Design de mode (première et deuxième année), DSAAT option créateur – concepteur textile (troisième et quatrième année de spécialisation). Je n'ai qu'une heure et demie ou deux heures de cours hebdomadaires avec chaque groupe. Ce qui est largement insuffisant pour enseigner la gestion appliquée au design de mode, sachant que nombre des étudiants en DSAAT envisagent déjà de créer leur propre entreprise. J'ai donc très tôt envisagé les Tice (j'enseigne dans ce lycée depuis 23 ans) comme des outils permettant d'étendre l'apprentissage au-delà des heures de cours au sens strict.
De plus, mes étudiants (qui sont des étudiantes à 98 %) ne sont pas toujours conscients des enjeux de la gestion... L'utilisation des Tice permet alors de donner un attrait spécifique à ma discipline d'enseignement.

Quand avez-vous commencé à utiliser les Tice ?

Ce devait être en 1996, au début d'Internet. Je me souviens d'avoir connecté un ordinateur à un téléviseur ! Ensuite, j'ai créé des CD-Roms sur le statut d'intermittent du spectacle et un autre sur le design de mode. Lorsque Yahoo a créé ses groupes, j'ai ouvert une liste de diffusion pour faciliter la recherche d'emploi des étudiants (liste groupartex). Cette liste existe toujours. Puis j'ai ouvert des blogs, d'abord sur Blogspot, sur Overblog, sur wordpress.com  et enfin depuis deux ans sur Wordpress hébergé. Actuellement, j'anime deux blogs : un blog de cours et un blog de recherche.

Que trouve t-on sur le blog de cours ?

Énormément de choses ! C'est un espace de valorisation des travaux numériques des étudiants et un espace de cours. J'engage en effet les étudiants dès la premières année de DSAAT dans un travail de réflexion sur support numérique, en leur imposant d'ouvrir un blog. Cette écriture en ligne leur donne du recul par rapport à leur projet professionnel. De plus, c'est un espace public et certains ont reçu la visite de professionnels du monde artistique et du design, tels les frères Bouroullec qui ont laissé un commentaire. Un chorégraphe célèbre souhaite même collaborer avec l'une des étudiantes, qu'il a connue grâce à son blog. Inutile de vous dire qu'avec de tels retours, les étudiants sont totalement convaincus de l'utilité d'un espace de réflexion et de valorisation numérique !

Plus largement, depuis le temps que je travaille dans le milieu du design de mode et que j'utilise les Tice, j'ai vu l'évolution respective de ces domaines et le fait d'imposer la création et l'animation d'un espace numérique à mes étudiants les plonge dans la réalité de la communication professionnelle, qui est désormais majoritairement numérique, même si les show rooms, salons et autres boutiques gardent toute leur importance.

Quelle page conseillez-vous à nos lecteurs de visiter, pour avoir un aperçu du travail réalisé par vos étudiants ?

Sans hésitation, la page qui reprend les diaporamas réalisés par les étudiants pour synthétiser six mois de réflexion sur le projet de création d'activité. Chacun a réalisé deux diaporamas : le premier est réflexif, expose la démarche individuelle dans un texte dense et quelques exemples visuels de réalisation; le second est à usage de communication, très visuel, comme s'il s'agissait d'un support de présentation orale du projet de création d'activité devant une assemblée de partenaires potentiels.

Quoi d’autre, sur ce blog de cours ?

Il y a toutes les informations liées à l’enseignement lui-même et à l’établissement : présentation du lycée, référentiel du diplôme, objectifs de l’enseignement d’économie-gestion et enfin les cours eux-mêmes. On y trouve aussi des liens vers nos autres canaux numériques : Twitter (nous twittons avec le compte @dsaat et le hashtag #dsaat), les blogs des étudiants, et un lien vers Assemb’live, notre espace virtuel de réunion.

Nous parlerons longuement d’Assemb’live dans la deuxième partie de cet entretien. Utilisez-vous Facebook ou un autre réseau social dans le cadre de votre enseignement ?

Je n’utilise pas Facebook avec les étudiants, car il y a des risques de confusion entre leur vie privée et nos travaux de formation. En revanche, j’utilise Facebook à titre personnel comme outil de réseautage professionnel.

Ceci nous conduit à évoquer votre deuxième blog, le blog de recherche. Là encore, qu’y trouve t-on ?

C’est un espace sur lequel j’inscris toutes mes réflexions sur l’usage des Tice dans mon enseignement et la culture numérique au sens large. C’est aussi un blog méta-réflexif sur l’usage des blogs en enseignement.

On y trouve par exemple des compte-rendus de mes récentes expérimentations de création de QR codes sur textile; des réflexions sur le travail collaboratif en classe, et notamment l’utilisation de Typewith.me (Etherpad) avec les étudiants en présence. Il y a un grand nombre de billets qui sont consacrés à nos usages des mondes virtuels. J’y développe la notion de SPE (scénario de pédagogie embarquée) que j’avais développée lorsque j’étais chargé d’études et de mission à l’ex INRP (actuel IFE) équipe Eductice. 

SPE - “Nous appelons SPE, scénario de pédagogie embarquée, une représentation formalisée de l’organisation et du déroulement d’une situation d’apprentissage dans laquelle l’usage des fonctionnalités nomades des technologies numériques fait que l’enseignement-apprentissage s’exerce dans et hors les murs de la classe.” Hélène Godinet -Jean-Paul Moiraud (2007)

Il est donc temps d’approfondir ce sujet des mondes virtuels, et plus particulièrement votre utilisation d’Assemb’live.

Retrouvez la deuxième partie de l'entrevue avec Jean-Paul Moiraud :"J'ai trouvé avec ce monde virtuel l'outil idéal pour mettre en contact les étudiants et les professionnels".

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire