Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Des jeux pour devenir de meilleurs citoyens

Créé le mardi 1 septembre 2009  |  Mise à jour le lundi 16 janvier 2012

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Des jeux pour devenir de meilleurs citoyens

Lorsqu'on parle de jeux vidéo, à quoi pense-t-on ? À un homme musclé et fort qui combat des créatures infernales pour défendre la Terre ou à une super héroïne qui doit faire des acrobaties inhumaines pour récupérer des trésors dans des temples oubliés. Il ne nous viendrait pas à l'idée d'endosser le rôle d'un responsable de camps de réfugiés au Darfour ou d'un Haïtien qui doit survivre dans son bidonville. Et pourtant, ces deux exemples existent sur la Toile. On parle ici de "Darfur is dying" et de "Ayiti: The Cost of Life".

On pourrait croire que ce type de jeu n'a aucune chance de trouver ses amateurs, dans un cyberespace rempli de jeux de guerre, de puzzles, de jeux de plateforme, etc. Pourtant, Darfur is dying a eu un succès viral incroyable. Même chose pour un autre jeu intitulé Food Force (disponible en français) dans lequel le joueur doit aider les habitants d'une île se trouvant dans l'Océan Indien qui affronte une grave crise alimentaire. Ce jeu a été créé par le Programme Alimentaire Mondial (Nations Unies) en collaboration avec le célèbre développeur de jeu Ubisoft. Qu'une telle organisation internationale décide de proposer un jeu pour sensibiliser la population à ces actions démontre bien que le serious game peut devenir plus qu'un simple outil de distraction.

Pour une fois, ne pas être du côté des puissants

L'été 2009 eut lieu un festival aux États-Unis intitulé "Games for change". Sur la page du site Internet officiel, sont présentés les meilleurs de ces serious games visant non seulement à sensibiliser mais aussi à former des citoyens plus conscients des réalités du monde. Que ce soit des jeux concernant l'environnement, l'économie, la santé, la pauvreté ou les conflits internationaux (comme dans ce jeu), on retrouve une banque incroyable de jeux sérieux visant d'une manière ou d'une autre à changer le monde.

Il faut dire que le média est bien choisi. Tout d'abord, parce que le jeu vidéo est incroyablement populaire; il atteint une masse critique encore plus grande que le documentaire ou une page Web sur le sujet. Pour donner un exemple, depuis 2006, le jeu Food Force a été téléchargé 6 millions de fois ! De plus, le jeu vidéo a un effet cathartique puissant. Dans un article publié en juillet par le journal "Le Monde" (qui n'est malheureusement plus accessible librement en ligne ), Paolo Pedercini, fondateur de Molleindustria (compagnie faisant des jeux sérieux à vocation citoyenne), disait que l'intérêt de ces jeux sérieux étaient de plonger le joueur dans un rôle ingrat, bien loin des personnages triomphants qu'il endosse dans la majorité des jeux ludiques.

Certains n'auront pas envie d'endosser un rôle ingrat. A moins que le rôle du faible ou du méchant ne soit porteur d'un message : c'est par exemple le cas dans ce jeu sur l'entreprise McDonald's. Au départ, on croirait presque un jeu fait par la société américaine. L'ambiguïté est désirée ici, car au fil du jeu, on se rend compte que les choix réalisés pour accroître les profits du géant américain ont des impacts forts sur l'environnement et les sociétés. Créé par Molleindustria, ce jeu fait partie d'une longue série de jeux impolitically correct de la société (dont un très cynique sur l'industrie pétrolière, Olligarchy). Certains jeux affirment même leur fonction de "manuel d'apprentissage de la résistance". C'est par exemple le cas de A Force More Powerful, qui propose des plans d'action pacifistes pour contrer une dictature ou un régime politique dur).

Évidemment, reste à savoir quel est l'impact réel de ces jeux qui veulent réveiller les consciences citoyennes. Le phénomène étant plutôt récent, peu d'éléments sont encore disponibles. Cependant, il s'agit là d'un outil plutôt intéressant pour les regroupements citoyens et les ONG qui veulent sensibiliser à des problématiques mondiales. Un outil populaire, interactif et qui peut se permettre d'être cynique et humoristique tout en étant formateur et en éveillant les consciences.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire