Par Audrey De Santis  | maj@cursus.edu

Ordi 2.0 ou le recyclage maîtrisé des vieux ordinateurs

Créé le lundi 6 décembre 2010  |  Mise à jour le mardi 7 décembre 2010

En 2008, la France lançait son Plan Numérique 2012, une initiative à s'engager à réduire la fracture numérique existante et à ce que tous les Français aient accès à du matériel informatique, à Internet à haut débit mais aussi à des possibilités de se former au numérique. Dans la lignée de ce plan national toujours en développement, le gouvernement français initie le programme Ordi 2.0, ou comment recycler le matériel informatique de façon intelligente. Au menu, des objectifs nobles, des informations pour se mobiliser, et... un site internet bien sûr.

Fracture numérique et empreinte carbone

Nous avions déjà abordé le sujet du recyclage des ordinateurs, soulignant l'importance de ne pas vouloir donner tout et n'importe quoi mais aussi et surtout l'intérêt de passer par des organismes spécialisés dans la démarche. En effet, un recyclage efficace passe parfois par une refonte ou une remise à neuf du matériel nécessitant les mains d'un professionnel.

Illustration

Le programme Ordi 2.0 s'intègre parfaitement dans ce grand cercle du recyclage du matériel informatique, l'objectif premier étant de créer un grand réseau national de collecte en mettant en relation des donateurs, des reconditionneurs et des bénéficiaires. Des organismes de formation se greffent à ce réseau "primaire", qui viennent en aide aux primo-acquéreurs par exemple, afin de les aider à ne pas être complètement perdus dans les premiers temps.

Quatre grands objectifs se détachent de ce programme :

  • Lutter contre la fracture numérique, bien entendu, en donnant accès à du matériel et des informations aux personnes âgées, aux handicapés, aux personnes en difficulté sociale ou économique...
  • Créer des emplois, notamment en développant une filière bien organisée de collecte, reconditonnement, logistique, etc.
  • Diminuer l'impact environnemental de la chaîne de production de matériel informatique et diminuer l'empreinte carbone de cette même chaine.
  • Créer une marque connue de tous – Ordi 2.0 – que les acteurs de la filière de recyclage informatique peuvent choisir d'arborer, garantissant ainsi une marque de confiance supplémentaire pour le public.

Le site internet : enjeux et informations

Pour l'occasion, un site internet a été mis en place, dans un premier temps pour expliquer le but, les enjeux et le principe de la démarche. Le site regorge d'ailleurs d'informations à ce sujet, du cadre général à la liste des partenaires du programme en passant par un explicatif de la marque Ordi 2.0. Il s'avère aussi informatif, et de façon assez complète, sur la filière du recyclage des déchets électroniques. "Qu'est-ce que les DEEEle principe de pollueur-payeurla traçabilitéla valorisation?" sont quelques-unes des interrogations auxquelles on peut trouver réponse via le lexique mis en ligne.

Mais on trouve aussi quantité de descriptions d'initiatives mises en place dans cette démarche de recyclage informatique, ainsi qu'une liste fournie de ressources documentaires (guides, rapports, études, enquêtes ou encore synthèses). Un petit plus pour les schémas explicatifs, pas forcément très attractifs, mais qui ont le mérite d'exister et de s'avérer relativement simples. Un gros plus par contre pour le moteur de recherche de matériel informatique, que l'on soit donneur ou acquéreur. C'est le noeud vivant du site, là où l'on peut commencer sa démarche Ordi 2.0.

Mise en place d'actions Ordi 2.0

Sans être complètement sur l'avant de la scène, la démarche du gouvernement semble porter quelques fruits, au vu des initiatives déjà lancées et des opérations d'information qui se mettent encore en place. Notons l'exemple de l'Association Nord Internet Solidaire (Anis), qui met en place la huitième édition des Roumics (Rencontres OUvertes du Multimédia et de l’Internet Citoyen et Solidaire) et qui, à cette occasion, abordera la thématique du recyclage du matériel informatique. Une bonne occasion de parler de la filière tout en attirant de nouveaux partenaires mais aussi de discuter des sujets toujours aussi délicats et parfois trop abandonnés aujourd'hui que sont la fracture numérique et l'atteinte à l'environnement des industries électroniques.

L'Anis prévoit ainsi gratuitement (et sur inscription) des tables-rondes, des conférences, des animations et expositions le 13 janvier prochain à Lille, toute la journée. L'événement, qui se pare pour l'occasion du slogan d'Ordi 2.0, "Un deuxième vie pour l'informatique" est bien sûr ouvert à tous.

Et pour en savoir plus sur le programme Ordi 2.0 dans sa globalité, le site internet est toujours disponible : http://www.ordi2-0.fr/.

En savoir plus :
- sur les Roumics
- sur le réemploi du matériel informatique (BD de l'Anis)

Illustration : extrait de la BD "Je réemploie, et toi?" de l'Anis, licence CC.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire