Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

L'arrivée d'Obama signifie l'entrée massive de TICE dans les écoles américaines

Créé le mardi 20 janvier 2009  |  Mise à jour le mardi 20 janvier 2009

L'arrivée d'Obama signifie l'entrée massive de TICE dans les écoles américaines

Une semaine environ avant l'investiture de Barack Obama comme 44ème président des États-Unis, un site Internet officiel apparaissait. Ce site est une plateforme fournissant aux écoles et bibliothèques américaines les outils nécessaire pour participer au programme E-Rate, un programme visant à améliorer et à offrir des technologies de l'information et de la communication en éducation (TICE).

Le programme E-Rate n'est pas récent. Instauré en 1996 sous l'égide de Bill Clinton, autre président démocrate, le programme s'associait avec l'USAC (Universal Service Administrative Company) et la commission fédérale des communications, le FCC, pour offrir aux établissements scolaires et aux bibliothèques l'Internet et autres technologies à des prix abordables. Les escomptes pouvant aller de 20% à 90% selon les moyens financiers des établissements. Le budget du programme était de 2,25 milliards de dollars américains. Le programme, initialement intégré au Telecommunications Act de 1996 adopté en mai 1997, a subi depuis de nombreuses critiques du Sénat et du Congrès, particulièrement lorsque ceux-ci furent majoritairement républicains. On reprochait la trop faible contribution des participants, le budget un peu trop important alors que l'USAC finance 3 autres projets aussi en quête d'argent... Ainsi, le programme, sans être formellement stoppé, a ralenti dans les 4 dernières années.

Or, l'arrivée du président Barack Obama risque de relancer massivement l'implantation de TICE dans les prochains mois. Déjà, dans son discours inaugural, le président a affirmé que les écoles et le pays avaient besoin de se moderniser, d'accéder aux nouvelles technologies. Le plan IT d'Obama est déjà bien esquissé et pendant la période de transition, le président a été appuyé par un membre de la première heure du plan E-Rate, Julius Genachowski, responsable des TIC sous la présidence de Bill Clinton. Cet allié de taille ranime la flamme de l'implantation de TICE dans les établissements scolaires et également l'idée de la "neutralité du Net". Le programme IT d'Obama touche non seulement aux écoles et aux bibliothèques, mais également aux institutions médicales publiques dont près des trois quarts ne possèdent pas de systèmes informatisés, ce qui ne laisse pas de surprendre dans un pays à l'image aussi "high tech" que les USA.

Si la vision d'Obama et son plan IT ne sont pas neufs, ils constituent néanmoins un aspect important pour le futur des institutions scolaires aux États-Unis. Bien sûr, tout ne se fera pas automatiquement. Il faudra surveiller les réactions du Congrès américain et du Sénat sur le plan IT, et observer la manière dont les institutions scolaires américaines se mettront au goût du jour des TICE, particulièrement dans les coins du pays où les réalités socio-économiques sont difficiles. Qui sait ? Peut-être l'espoir que dégage le nouveau président américain encouragera t-il l'innovation dans l'utilisation de ces technologies aux États-Unis. Un dossier à suivre.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire