Par Christine Vaufrey B  | info@cursus.edu

Tracy Rosen : s'autoformer en ligne

Créé le lundi 13 septembre 2010  |  Mise à jour le vendredi 20 mai 2016

Tracy Rosen : s'autoformer en ligne

Deuxième partie de l'entrevue avec Tracy Rosen. Retrouvez la première partie ici.

Les TICE pour l'apprentissage d'une langue étrangère

Quel est votre objectif pédagogique principal en cours de français langue seconde ?

Mon objectif principal est le développement de la communication orale. C'est important que les élèves se sentent à l'aise dans leur cours de français, assez à l'aise pour prendre des risques dans leur apprentissage. Apprendre une deuxième langue peut faire peur, car cela demande de pratiquer devant les camarades. Les élèves peuvent avoir peur de mal faire, d'être ridiculisés par leurs pairs (ce que personne n'a envie de vivre, particulièrement à l'école!). C'est donc important pour moi de créer un environnement rassurant dans lequel les élèves peuvent vaincre leurs résistances et où l'on puisse parler français ensemble.

D'après vos publications sur Internet, vous semblez utiliser largement les TICE. Quels intérêts y trouvez-vous, par rapport aux méthodes et outils plus traditionnels d'enseignement ?

Il y a plusieurs raisons qui font que j'emploie les TICE en classe. La plus importante, c'est que les technologies font tellement partie de la vie des jeunes aujourd'hui que ne pas les utiliser n'aurait aucun sens ! Comme je souhaite que le français fasse partie de la vie des élèves, je l'enseigne avec les TICE, car les élèves les utilisent spontanément. Autre raison : je n'ai jamais eu un groupe dans lequel tous les membres ont le même niveau d'apprentissage. L'emploi des TICE m'aide à différencier l'apprentissage pour mes élèves d'une façon naturelle; je veux dire par là qu'en faisant du français via les TICE, les élèves les plus faibles ne sont pas stigmatisés. Ils font des exercices sur la même application que les autres, mais pas les mêmes, c'est tout.

Vos élèves apprécient cette utilisation des technologies pour apprendre ?

Oui, car ils utilisent alors pour apprendre les outils qu'ils utilisent dans leur vie quotidienne, c'est une intégration de l'apprentissage dans la vraie vie. Ils peuvent travailler n'importe où, faire des travaux supplémentaires si besoin, les montrer à leurs parents. Je trouve aussi que les TICE élargissent les choix qui sont laissés aux élèves. Par exemple, un élève peut faire une présentation avec Ppoint, tandis qu'un autre préfèrera VoiceThread ou encore Prezi, pour le même projet. Ce choix leur donne une certaine autonomie, qui est important pour entretenir leur motivation.

Quels outils utilisez-vous le plus fréquemment ?

Pour le français langue seconde, j'utilise des outils qui permettent aux élèves de pratiquer à l'oral. J'utilise donc souvent la vidéo, Windows Movie Maker et VoiceThread, par exemple. Le plus important, c'est que les élèves racontent leurs propres histoires en français. Souvent, on se sert simplement d'une webcam et d'un micro pour enregistrer des histoires personnelles. J'ai eu le plaisir de participer à un atelier animé par l'écrivain Thomas King qui disait « The truth about stories is that that's all we are » (La seule vérité qu'on trouve dans les histoires, c'est qu'elles parlent de ce que nous sommes). Je crois dans cette idée et il est important que je montre à mes élèves comment raconter leurs histoires, même en apprenant une deuxième langue.

Conseillez-vous des sites ou produits d'apprentissage des langues à vos élèves ?

Je les oriente sur Rosetta Stone. Nous utilisons ce produit en classe, et les élèves sont satisfaits car ils peuvent travailler à leur propre rythme et ils voient tout de suite leurs progrès. Comme je le disais plus haut, j'ai toujours travaillé avec classes dont les élèves sont de niveaux très différents. Un programme comme Rosetta Stone me permet de travailler avec un petit groupe pendant que les autres travaillent leur oral ou leur écoute avec l'application.

Vous avez créé plusieurs espaces sur Internet. Pouvez-vous nous les présenter ?

Leading from the Heart.
C'est le premier site que j'ai créé, voici presque quatre ans. Sur ce blogue, je traite de questions liées à l'éducation : usage des TICE, motivation, relations entre professeur et élèves, évaluation, pédagogie... La liste des sujets abordés est longue. Souvent, je poste une question, un problème que j'ai rencontré en classe, et je demande conseil ou des avis aux enseignants qui me lisent. C'est toujours efficace. Les enseignants qui postent des commentaires deviennent mes enseignants. C'est vraiment un espace d'apprentissage pour moi.

Le Français.
Voici un site web que j'ai créé l'été dernier, alors que je donnais un cours de français langue seconde. J'envisage de l'utiliser cette année comme source d'information pour les parents, car j'ai écrit sur des sujets tels que le rôle des parents dans l'éducation de leurs enfants et le rôle des élèves dans leur propre éducation. Je parle aussi de mon rôle comme enseignante dans le domaine de la gestion de classe, l'utilisation des TICE et l'intégration de la culture francophone dans les classes. Pour le moment, presque tous les billets sont en français, je dois donc commencer par les traduire en anglais pour les rendre accessibles aux parents de mes élèves qui, pour la plupart, sont anglophones.

Ubuntu is not Scary.
J'aime les logiciels libres et sur mon ordinateur j'ai installé Ubuntu plutôt que Windows ou Mac. Les logiciels libres ont beaucoup à offrir au monde de l'éducation, mais la plupart des gens craignent que ce soit trop compliqué car ils ne connaissent pas les produits. Ce site est ma façon de contribuer à éclaircir le sujet. 

Plusieurs sites liés à mes cours passés
J'ai aussi créé plusieurs sites pour mes élèves dans des cours spécifiques. Je choisis de créer des blogues, car je pose des questions et demande à mes élèves de répondre, ou j'affiche des projets, des ressources... que les élèves peuvent consulter quand ils le souhaitent. Ils peuvent me poser des questions sur ces ressources, toujours dans les commentaires. Sur TracyRosen.com, vous trouverez plusieurs exemples de ces sites.

TracyRosen.com.
C'est mon espace de CV en ligne. J'y ai aussi intégré des liens vers les autres espaces web dont je vous ai parlé plus haut.

La communauté virtuelle d'apprentissage et le développement de la formation mutuelle

Vous échangez beaucoup avec d'autres enseignants et, plus généralement, des éducateurs, via Internet. Avez-vous le sentiment de faire partie d'une communauté virtuelle d'apprentissage ?

Bien sûr ! Je suis entrée dans cette vaste communauté avec Leadinf from the Heart et en liassant des commentaires sur les blogues d'autres éducateurs et au fil des années, cette communauté est devenue de plus en plus large. Les blogues sont toujours actifs mais, de plus en plus, c'est Twitter qui devient le coeur de cette communauté virtuelle. Via Twitter (@tracyrosen), je communique avec plus d'une centaine d'éducateurs. On se pose des questions, on partage nos ressources et on se soutient dans nos diverses implications dans le domaine éducatif (il y en a parmi nous qui sont directeurs d'écoles, enseignants, conseillers pédagogiques, parents...). Les sujets dont nous parlons sont très divers : l'évaluation, la différenciation, l'intégration des technologies, les relations avec les élèves ou, tout simplement, notre quotidien, ce qui nous fait rire et réagir.

Pensez-vous que l'usage des TICE modifie la pédagogie des enseignants canadiens et d'ailleurs ?

Bien sûr. Nous avons maintenant la possibilité de nous former mutuellement et ensemble. Avant, les enseignants n'avaient pas d'autre choix, pour leurs formations, que de suivre une ou deux fois par an des conférences pendant lesquelles des experts traitaient un sujet devant un grand groupe. Maintenant, on a beaucoup plus de choix. Si l'un de nous rencontre un problème, il peut demander conseil à ses contacts. On peut aussi partager des conférences gratuites comme les K 12 Online Conferences, entrer dans des communautés Ning. Je connais moins bien les ressources spécifiquement élaborées par / pour les enseignants francophones, mais il existe des répertoires de ressources pédagogiques et des espaces d'échanges francophones... Dont le vôtre !
Aujourd'hui, il me semble qu'avec une connexion à Internet, les enseignants qui ne se forment pas n'ont plus aucune excuse.

Que voudriez-vous dire aux lecteurs de Thot Cursus avant de terminer cette entrevue ?

Je les remercie d'avoir pris le temps de lire mon témoignage, et j'espère que nous allons continuer longtemps à apprendre ensemble !

Les blogues de Tracy Rosen :

Leading from the Heart

Enseigner, c'est agir / Teaching as a Verb
Le Français

Ubuntu is not Scary

Sa page de présentation

Son compte Twitter

L'illustration de titre a été réalisée avec l'application gratuite IS parade

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire