Par Philippe Menkoué  | p.menkoue@cursus.edu

Un réseau social consacré à l’Histoire

Créé le mardi 21 mai 2013  |  Mise à jour le mercredi 19 juin 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Un réseau social consacré à l’Histoire

On connaissait déjà Généanet mais il faudra désormais compter avec Histographe, le réseau social dédié au partage de documents historiques qui nous offre une nouvelle manière de découvrir l’histoire en version 2.0.

Comment fonctionne-t-il ?

 

Né sur les cendres du défunt Histobook, ce site exclusivement dédié au partage de documents historiques anciens fonctionne sur le modèle du Freemium - Premium : certains contenus du site sont en accès libre, tandis que d’autres fonctionnalités, plus poussées, sont payantes. Pas de panique toutefois. Comme le souligne Guillaume de Morant du site RFG, le paiement s’effectue « en utilisant un système de points qui récompense les contributeurs actifs. Lorsqu’un autre utilisateur télécharge l'un de vos documents, vous gagnez des crédits. A l'inverse, si vous "prenez" une image d'un autre utilisateur, vous devez verser des points. Et si vous n'en avez pas, puisque vous n'avez rien partagé, il vous reste à mettre la main au portefeuille. » Les contenus sont classés par ordre chronologique et « à la fois géo et chronolocalisé, c'est à dire que le site retient à la fois le lieu et la date auxquels se réfère l'archive » (comme le rappelle Guillaume de Morant). Ils sont répartis dans trois principales rubriques (Documents, Personnes et Thèmes), toutes accessibles dès la page d’accueil.

La consultation des ressources proposées ici ne nécessite pas forcément d’être inscrit sur le site. Cependant, l’inscription vous donne accès à plus de fonctionnalités et vous permet entre autre de déposer vos propres contenus de manière illimitée, de suivre et commenter des documents, de proposer des transcriptions, d’entrer en contact avec les autres membres du réseau, etc.

Dans ces trois vidéos mises en ligne par les concepteurs du site, vous trouverez des informations complémentaires sur son mode de fonctionnement qui présente un certain nombre d’avantages.

Quels en sont les avantages ?

 

Bien plus qu’un simple réseau social, Histographe est surtout un site de partage de documents historiques. La particularité du type de documents qui y sont partagés, en plus de lui offrir une certaine originalité, lui confère également une certaine valeur pédagogique. D’où son intérêt pour les enseignants et apprenants. Ceci dans la mesure où, il « peut à la fois servir de base de données historiques et de réseau social » comme l’affirme Valentin Pringuay dans un article paru sur le site Presse-citron.net. Cependant, bien que la consultation des documents soit entièrement gratuite, leur téléchargement ne peut se faire que moyennant une certaine contrepartie (généralement des crédits que vous aurez préalablement gagnés sur le site). Ce qui permettra de familiariser vos élèves avec le principe du "donnant - donnant" communautaire. Enfin, le site vous offre également la possibilité de référencer votre propre site dans son annuaire historique.

Quelques limites cependant

 

Le premier reproche que l’on peut formuler à l’endroit de ce site, c’est le fait que, bien qu’ouvert à tout le monde, les contenus de ce site ne se limitent qu’à l’histoire de France. Une internationalisation du site serait peut-être bien appréciée par les internautes d’autres pays. Il suscite d’autres critiques tant sur son fond que sa forme. Ainsi, le manque d’originalité de certains contenus qui y sont proposés, pointé du doigt par cette internaute (céline75) qui commente : « S'il s’agit pour certains membres d’y placer des documents non inédits et de surcroît libres de droit ailleurs, quel intérêt et surtout où est la déontologie ? ». Tout comme Alexandre pour qui « si la simplification en 3 familles de docs peut sembler faciliter les choses, on imagine que très vite cette simplification sera le pire ennemi du site : le manque de sections thématiques fera cruellement défaut lorsqu'il y aura plusieurs milliers de docs, et les docs constitueront autant de bouteilles à la mer rarement accessibles ». 

Malgré ces défauts qui vont certainement être corrigés au fil du temps, Histographe, au-delà du seul partage de documents anciens qu’il encourage, offre une occasion aux amoureux de l’Histoire de France de se retrouver autour de leur passion commune. Une initiative que les fans d’Histoire et de patrimoine apprécieront sans aucun doute.

 

REFERENCES

1. HistoGraphe. Consulté le 19 mai 2013. http://www.histographe.com.

2. Wikipédia, l'encyclopédie libre. "GeneaNet - Wikipédia." Accès le 20 mai 2013. http://fr.wikipedia.org/wiki/GeneaNet.

3. HistoBook | L'Histoire par les documents. Accès le 21 mai 2013. http://histobook.fr/

4. De Morant, Guillaume. "Ouverture du réseau social Histographe." La Revue française de Généalogie. 19 avril 2012. http://www.rfgenealogie.com/s-informer/infos/medias-web/ouverture-du-reseau-social-histographe.

5. Pringuay, Valentin. "[La Start-Up française de la Semaine] : HistoGraphe." Presse-citron - L'actualité du Web et des nouvelles technologies. 13 septembre 2012. http://www.presse-citron.net/la-start-up-francaise-de-la-semaine-histographe.

6. Le Journal du Geek. "HistoGraphe : le réseau social qui vous connecte au passé." Consulté le 20 mai 2013. http://www.journaldugeek.com/2012/07/25/histographe-reseau-social-connecte-au-passe/#comment-753470.

 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire