Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

« Apportez vos appareils numériques » : solution miracle ou gâchis potentiel?

Créé le samedi 15 mars 2014  |  Mise à jour le mercredi 16 avril 2014

« Apportez vos appareils numériques » : solution miracle ou gâchis potentiel?

Ces dernières années, bien des instances publiques ont tenté de promouvoir les technologies à l'école en proposant d'offrir des machines à chacun des élèves. 1 portable, 1 élève; nous avons amplement parlé de ces initiatives. Toutefois, elles sont plutôt onéreuses et leurs rendement aléatoire.

Par exemple, l'Australie a déboursé pas moins de 2,1 milliards de dollars australiens pour fournir un ordinateur à chaque enfant. Or, on le sait, l'obsolescence est rapide en informatique. Conséquemment, le gouvernement australien aurait dû renouveler le parc de machines. Mais pour le bien des finances publiques, ils ont arrêté les frais et ont opté pour la politique du BYOD (Bring your own device) ou le AVAN en français (Apportez votre appareil numérique).

Un concept ultra populaire

C'est le concept en vogue ces temps-ci. En effet, il suffit de taper l'acronyme anglophone ou francophone sur les moteurs de recherche pour qu'apparaissent des dizaines d'articles. L'idée est la suivante : puisqu'une majorité de gens – y compris les élèves – possède des appareils mobiles qui peuvent se connecter à Internet pourquoi ne pas leur demander de les amener en classe afin qu'ils puissent les utiliser ? Une manière de prioriser les dépenses informatiques sur les services plutôt que les équipements et de s'assurer que tous utilisent une plateforme sur laquelle ils sont à l'aise.

L'Australie n'est pas le seul pays à embarquer dans la danse. Les Pays-Bas et la Norvège ont pris la même décision tandis que le sujet intéresse grandement les écoles américaines, canadiennes et françaises. Au-delà de la question des finances publiques, il y a une certaine logique derrière le mouvement. En effet, ce choix évite que les élèves aient sans cesse à faire des transferts entre différents types d'appareils pour leurs travaux. Fini également les excuses pour les élèves d'avoir oublié sa clef USB ou de ne pas avoir pu imprimer leur recherche. Sans compter que qu'il est moins nécessaire d'entretenir d'immenses laboratoires informatiques pour les établissements.

Le concept est en ligne directe avec l'idée que l'école doit préparer les étudiants à la vie moderne, ce qui inclut l'utilisation des TIC. Le AVAN serait donc idéal pour leur enseigner à prendre en main la machine qu'ils possèdent déjà.

Réaliste le AVAN?

Sauf que des questions se posent. Que fait-on pour les élèves et étudiants qui n'en ont pas? Cela signifie des coûts supplémentaires pour eux, n'est-ce pas? Patrick Giroux, professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi, rétorque qu'il pourrait y avoir des services d'aide financière, de prêts de matériel ou de partage des frais entre apprenants et instances publiques.

Il répond aussi à d'autres questionnements que soulève le mouvement. Par exemple, que faire pour les enseignants qui devront gérer de nombreux appareils et systèmes d'exploitation différents. Il propose la mise en place d'escouade techno ou de la formation. Et les vols possibles? Offrir le burinage des appareils en début d'année scolaire. Les distractions occasionnées par les machines, un point de vue partagé par beaucoup de parents? Codes de vie explicite. Là encore, les Pays-Bas pourraient être un exemple puisque dans un collège, on a verrouillé des sites et des applications pour garder l'attention des élèves. Quant aux prises de courant que ce concept demande, il faut prévoir des stations de recharge dans les classes.

Par contre, Giroux admet qu'il ne sera pas toujours évident d'avoir de bons réseaux sans fil car, bien que faciles à installer, ils sont difficiles à gérer. De plus, il ne répond pas à une question que pose cette professeure australienne à la fin d'un article sur le BYOD. Certes, le corps professoral leur enseignerait à se servir des appareils actuels (Android, Apple, Windows Phone, ou autres), mais comment savoir si ces compétences seront encore légitimes dans 10, 15 ou 20 ans? En voyant à quel point la technologie progresse rapidement, la réflexion est pertinente. Tous ces questionnements rendent certains sceptiques par rapport au concept et voient difficilement comment il pourra s'appliquer sans engendrer d'autres problèmes.

Néanmoins, ces quelques critiques ne semblent pas arrêter le train. Pour bien des observateurs, la voie d'avenir de la technologie en classe passera par les appareils mobiles que possèderont les élèves. Le concept plaît non seulement aux écoles, mais aux instances publiques qui espèrent faire des économies substantielles.

Toutefois, il faudra s'assurer d'avoir des codes de conduite clairs. Les établissement devront aussi se prémunir afin que les plus démunis ne soient pas pénalisés et surtout, il sera absolument nécessaire de former les professeurs pour qu'ils puissent se débrouiller avec tous les systèmes et applications d'appareils mobiles. Une exigence colossale qui pourrait bien limiter l'intégration du AVAN.

Illustration : Pixsooz , shutterstock

Références :

Callaghan, Noelene. "To BYOD or not to BYOD?" Australian Teacher Magazine. Dernière mise à jour : 23 juillet 2013. http://www.ozteacher.com.au/technology/helpdesk/to-byod-or-not-to-byod/23167.

Giroux, Patrick. "AVAN - Apportez vos appareils numériques." slideshare. Dernière mise à jour : 3 octobre 2013. http://fr.slideshare.net/pgiroux/byod-26834765.

McDonald, Mark. "itslearning encourage les élèves et les enseignants à utiliser le BYOD." itslearning. Dernière mise à jour : 24 juin 2013. http://www.itslearning.fr/byod-240613.

Sanyas, Nil. "BYOD à l’école : l’exemple d’un collège aux Pays-Bas." ZDNet. Dernière mise à jour : 24 janvier 2014. http://www.zdnet.fr/actualites/byod-a-l-ecole-l-exemple-d-un-college-aux-pays-bas-39797327.htm#xtor=123456.

Sanyas, Nil. "En Australie, le BYOD à l’école pourrait exploser." ZDNet. Dernière mise à jour : 30 septembre 2013. http://www.zdnet.fr/actualites/en-australie-le-byod-a-l-ecole-pourrait-exploser-39794455.htm.

PédagoTIC. "Tout ce que vous devez savoir sur le BYOD." Dernière mise à jour : 10 mars 2014. http://pedagotic.uqac.ca/?post/2014/03/10/Tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-le-BYOD.

Poster un commentaire

Commentaires

1 commentaire

Icône - Visage inconnu
  • Jean-Claude Chaîné
  • 10 juin 2014 à 14 h 02

Dans 10, 15 ou 20 ans

La compétence à savoir utiliser la mobilité pour accéder aux savoirs, communiquer, coproduire, apprendre... sera probablement encore plus importante. La question n'est pas de savoir avec quelle marque et quel type d'appareil, mais quelles sont les caractéristiques de la mobilité qui en font un outil d'apprentissage important. On ne connait pas parfaitement toutes les sortes d'automobiles. Pourtant, la plupart d'entre nous savons comment en utiliser une afin de nous rendre d'un point A à un point B.

Répondre