Des bosons infimes aux structures gigantesques des nuages de galaxies, de l’ADN aux niches écologiques, du sifflement à la symphonie, nous établissons des distinctions et des classements. Ils nous servent d’orientation dans des complexités quasi infinies.

Le classement a quelque chose à voir avec la compréhension; il en est presque l’aboutissement ultime. Au départ, le chaos et l’ignorance, à la fin l’ordre et la compréhension.  Mais il n’y a pas que l’ordre : un certain désordre est essentiel au moment de l'apprentissage, de la création, de la recherche. Si tout est connu, il n’y a plus d’apprentissage pour l’individu ni découverte pour le chercheur.

Le classement est un puissant outil pédagogique et un indicateur de compréhension. Ce qui est clair à l’esprit est imputé significativement et obtient un effet. Les dessins d’enfants ou les schémas des grands sont aussi nécessaires à la construction des savoirs que le sont les écrits.  Évaluation, typologies, créativité, systèmes de classement, tout y passe.

Illustration : shotty - ShuterStock

Créativité : ordre ou désordre, faut-il choisir ?

Créativité : ordre ou désordre, faut-il choisir ? 

17 février 2015

Remettre en cause l’ordre, pour libérer la créativité ? Ou s’appuyer sur les méthodes et les outils de classement pour la soutenir ? Faut-il choisir en fait ?

« L’objectif de l’éducation c’est de lui apprendre à penser, à raisonner. Il s’agit de clarifier, d’ordonner, d’apprendre à intégrer des normes, des règles. L’école, globalement a pour vocation de "créer de l’ordre" (…) Or, l’une des phases du processus de la créativité consiste à remettre en cause l’ordre, à détruire les enchaînements logiques, à favoriser une indiscipline de la pensée… »

Différencier l’évaluation pour libérer l’évalué.

Différencier l’évaluation pour libérer l’évalué. 

23 février 2015

L'élève a parfois du mal à se représenter l'utilité d'une évaluation. Il le voit comme une sanction plutôt que comme une rampe de lancement vers la réussite. Et si on organisait l'évaluation différement ?

Des typologies pour inventer des situations d'apprentissage

Des typologies pour inventer des situations d'apprentissage 

21 février 2015

Les typologies classent des individus en fonction de caractéristiques contrastés. Que ce soit en communication ou en pédagogie, elles nous incitent à diversifier nos approches.

Nous vous proposons d'en découvrir quelques unes.

Comment classer le jeu sérieux

Comment classer le jeu sérieux 

22 février 2015

L'instinct naturel des hommes est de classer les produits culturels en différentes sortes. Mais dans une sphère aussi mouvante que le jeu sérieux, comment les classer? Pour l'instant, certains se fient aux thèmes du jeu, d'autres aux intentions et même au type d'expérience de jeu proposée.

Manuel de l'ISSN

Manuel de l'ISSN 

22 février 2015

Comprendre les nouvelles règles et nouveaux critères d’attribution. Pour les professionnels des publications en série cette publication comprend les nouvelles règles et critères d’attribution adoptés par le Réseau ISSN, en particulier pour les ressources électroniques.

La facilitation graphique au service de l'apprentissage

La facilitation graphique au service de l'apprentissage 

23 février 2015

La facilitation graphique est un excellent moyen de simplifier les informations, qu'il s'agisse de les proposer à d'autres ou bien tout simplement pour mieux les comprendre soi-même. Griffonné sur un coin de carnet ou sur une surface étendue, la modélisation favorise la compréhension pour tous, y compris lorsque la langue ou le langage ne sont pas maîtrisés.

Le classeur des savoirs pour consolider les acquis des tout-petits

Le classeur des savoirs pour consolider les acquis des tout-petits 

22 février 2015

Les premiers savoirs acquis durant les années de maternelle sont aussi essentiels que les années de scolarisation qui suivront. Conséquemment, il faut consolider cet apprentissage. Deux femmes en France ont eu la bonne idée de proposer aux enseignants de maternelle de créer avec leurs élèves un outil collectif pour se remémorer les choses apprises durant les années : le classeur des savoirs.

Comprendre aisément le linked open data

Comprendre aisément le linked open data 

24 février 2015

Deux ressources essentielles pour comprendre le linked open data, les données ouvertes et liées, dans des musées américains et des bibliothèques françaises.  Le LOD permet d’aller chercher les informations là où elles se trouvent déjà, en les classant, en les structurant et en les plaçant d’une manière normalisée sur le web, en lien avec d’autres données sur le même sujet. Une véritable révolution dans le monde des archives.

Développer sa créativité avec les carnets d'inspiration

Développer sa créativité avec les carnets d'inspiration 

11 février 2015

Comment créer ? En lançant une multitudes d'idées de manière spontanée, puis en sélectionnant comme on ferait un brainstorming ? Des artistes, stylistes et designers ont adopté une méthode plus méthodique. Ils rassemblent et classent des images pertinentes autour de thèmes, pour s'en imprégner et s'en inspirer. D'autres réunissent des visuels et des textures autour d'ambiances, d'émotions, de sentiments, pour des créations plus riches de sens.

L'ordre et le désordre en enseignement

L'ordre et le désordre en enseignement 

13 juin 2011

Une métaphore pour désigner deux approches pédagogiques. Comment les combiner de sorte à atteindre l'objectif du dispositif de formation, à savoir favoriser l'autonomie dans les apprentissages.

Eloge du désordre, ou quand  l’improvisation devient une qualité professionnelle

Eloge du désordre, ou quand l’improvisation devient une qualité professionnelle 

19 avril 2010

Beaucoup de travail, une pincée de désordre, un soupçon d’improvisation et l’enseignant mitonne un cours bien plus savoureux.

Ce qui échappe à la cartographie : le tag «Poésie»

Ce qui échappe à la cartographie : le tag «Poésie» 

27 janvier 2009

Tout autour de nous a été décrit, inventorié, recensé, localisé. Mais qu'est-ce que le réel que les cartographes, les démographes, les statisticiens, les urbanistes et même Google Earth ne sauraient représenter ?