Par Evelyne Jardin  | e.jardin@cursus.edu

Ados : comment mieux réussir au collège grâce à Internet

Créé le mardi 12 mai 2015  |  Mise à jour le vendredi 12 juin 2015

Ados : comment mieux réussir au collège grâce à Internet

"Dans quelle mesure les pratiques numériques des adolescents peuvent-elles favoriser leur mobilisation scolaire?", tel est le questionnement de départ de Nicole Mouisset-Lacan.

Grâce à une enquête par questionnaire menée auprès de 323 collègiens âgés de 11 à 16 ans et à des entretiens poussés avec 9 adolescents, la psychologue parvient à battre en brèche certaines idées reçues.

Scotchés à Internet? Et alors!

Chers parents, si vos ados sont scotchés à Internet, pas de panique! En effet, 1er constat :

"Les ados qui ont un usage intensif passent plus de temps à faire leurs devoirs le week-end que les ados qui ont un usage modéré" (cit. page 220).

Vous avez un impact sur l'usage que font vos ados d'Internet. N. Mouisset-Lacan montre que les parents qui primo valorisent l'outil Internet et secundo accompagnent leurs ados dans leurs pratiques, particulièrement culturelles, peuvent améliorer l'investissement de leurs enfants dans les devoirs à la maison.

"(...) dès lors que les parents établissent un lien dans la communication avec leur adolescent, cela semble avoir un effet significatif sur la mobilisation scolaire de celui-ci" (cit. page 229).

Accompagnés en classe, meilleurs à la maison

Les enseignants ont aussi un rôle clef à jouer. Lorsque N. Mouisset-Lacan réalise son enquête en 2006-2007, seulement 2 enseignants sur 10 utilisent Internet en classe et guident leurs élèves pour une pratique à la maison. Or, elle constate que le transfert des pratiques culturelles d'Internet, de la classe à la maison nécessite un accompagnement de la part de l'enseignant.

Mieux, la liaison est encore meilleure si aucun chaînon de la chaîne enseignant - parent - enfant ne se rompt. Elle conseille d'ailleurs aux enseignants de transmettre des sitographiques aux parents tout au long de l'année. Et au chef d'établissement de présenter aux parents, en début d'année scolaire, les ressources numériques mobilisées pendant l'année. Car selon N. Mouisset-Lacan, pour améliorer l'investissement des élèves dans les devoirs à la maison, les bonnes pratiques numériques doivent être portées par des "autruis significatifs".

"L'influence des pratiques d'Internet sur la mobilisation scolaire, loin d'être mécanique, dépend de la manière dont les sujets s'approprient et signifient de manière singulière leur situation et ce en interaction avec des "autruis" significatifs" (cit. page 304).

Dans sa thèse, N. Mouisset-Lacan montre une fois de plus que la qualité des pratiques numériques dépend de l'accompagnement humain. Si l'on veut que les adolescents aillent au delà de leurs pratiques communicationnelles (MSN, Facebook, Snapchat, etc.), des référents doivent les guider.

C'est une conclusion à mateler à l'aube de la généralisation des tablettes à l'école. L'accès au matériel ne réduit pas les inégalités des usages et des pratiques, c'est l'accompagnement des enseignants et des parents qui est crucial. Aussi, la formation des enseignants et des parents peu à l'aise avec les outils numériques est un facteur clef dans la diffusion de bonnes pratiques.

Illustration : Matt Cheveralls  ShutterStock

En savoir plus sur Nicole Mouisset-Lacan

Nous avons parlé de la relation Ecole/maison/numérique sur Thot Cursus

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire