Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Dynamiser les cours en amphithéâtre

Créé le dimanche 16 avril 2017  |  Mise à jour le lundi 24 avril 2017

Dynamiser les cours en amphithéâtre

Les amphithéâtres des universités offrent une ambiance grandiose pour l’étudiant qui entre pour la première fois dans ce genre de salle. Il comprend qu’il a atteint un autre niveau d’études. Sauf que si le lieu laisse une première impression marquante, il devient vite le sujet de moqueries ou d’un profond ennui.

Parce que ce que les étudiants surnomment « l’amphi » devient souvent le théâtre d’une pièce, ou plutôt d’un monologue où un professeur va réciter sa matière pendant une à deux heures et qu'il faudra prendre en note.

Conséquemment, certains posent la question : fini l’amphi ? Après tout, à l’ère des ordinateurs et de l’Internet, à quoi sert encore l’amphithéâtre? D’autant plus qu’il y a même la classe inversée où le contenu magistral est offert et consulté en ligne et la salle de cours fait office de lieu de travail et d’échanges. Or, cela amène à une réflexion : l’amphi pourrait être un endroit d’interactions.

Et comme le rappelle cet article du Monde, avec la technologie, les cours dans ces salles ont grandement évolué et sont devenus plus ou moins des milieux interactifs. Par exemple, ce prof de biologie en avait assez de voir ses apprenants constamment sur leur téléphone et plaisantait sur le fait qu’il faisait un « live tweet » du cours.

Un étudiant l'a mis au défi de le faire et il a décidé de le relever. Ainsi, en plus du projecteur de diaporama, il y en avait un du « live tweet » où ses étudiants commentaient sur le cours. Une belle approche pour ajouter de l’interactivité en amphi. Mais y a-t-il d’autres façons?

Bouleverser les pratiques pédagogiques

Il y avait déjà en 2012 l’initiative suggérée par Anne-Céline Grolleau et Céline Grousson, « L’amphi dont vous êtes le héros ». Un cours magistral sans interaction commençait et soudainement, il s’arrêtait. Des petites équipes d’apprenants faisaient alors un remue-méninges proposant des idées pour une approche de cours que le professeur devrait suivre. Celui-ci choisissait parmi les cinq propositions les plus votées par le groupe. À la suite des modifications dans l'enseignement, les étudiants pouvaientt réagir et réfléchir si cela était intéressant ou pas.

Certains professeurs se tournent vers des applications pour dynamiser leur cours. Cet article donne un exemple d’une enseignante d’espagnol qui se sert de YouSlide, une application permettant d’interagir durant en cours en proposant des questionnaires auxquels peuvent répondre les apprenants. Ils peuvent aussi réagir à des questions ouvertes, les réponses se trouvant affichées en projection. Souvent utilisée en conférence, YouSlide apporte beaucoup d’interaction. Dans le cas d’un cours de langue seconde, les apprenants peuvent, par exemple, proposer des termes pour un nuage de mots-clés sur un sujet et les aider à s’exprimer à l’écrit pour ensuite les mener à le faire à l’oral.

Enfin, et si l’interaction n’était pas tournée nécessairement vers le professeur ou ses projections, mais plutôt sur les étudiants eux-mêmes. Si l’amphi les mettait en scène? Par le biais de jeux de rôles, entre autres. L’activité permet de clairement appliquer et contextualiser les apprentissages d’un cours. Par exemple, les étudiants en médecine pourraient simuler des visites en cabinet qui pourraient être analysées par les camarades et le professeur. Ceux de sciences politiques ou sciences humaines pourraient développer des débats pour comprendre l’argumentation ou comment se déroule le débat public. Évidemment, ce type d’initiative requiert une bonne introduction et une rétroaction par la suite pour que l’activité se passe sans heurts et qu’elle soit constructive pédagogiquement.

L’amphithéâtre n’est donc pas obligé d’être un endroit monotone. Il peut être débordant de vie et d’interactivité, en réfléchissant un peu sur les pratiques pédagogiques et se donnant la chance de bousculer les modèles traditionnels.

Illustration : velkr0 classroom via photopin (license)

Références

Bagot, Estelle. "Amener Les élèves à S’exprimer à L’oral Dans L’apprentissage Des Langues." Blog Eliga. Dernière mise à jour : 11 avril 2017. https://blog.eliga.fr/amener-les-eleves-a-sexprimer-a-loral-dans-lapprentissage-des-langues/.

Gilliot, Jean-Marie. "L’amphi Dont Vous êtes Le Héros." Techniques Innovantes Pour L'enseignement Supérieur. Dernière mise à jour : 29 mai 2012. https://tipes.wordpress.com/2012/05/29/lamphi-dont-vous-etes-le-heros/.

Gérard, Laetitia. "Le Jeu De Rôle En Amphi : Pourquoi Pas ?" Coopération Universitaire. Dernière mise à jour : 2 décembre 2016. http://cooperationuniversitaire.blogs.docteo.net/2016/12/02/le-jeu-de-role-en-amphi-pourquoi-pas/.

Lecors, Thomas. "Ce Professeur D'université Encourage Les étudiants à Twitter Pendant Son Cours." PIX GEEKS. Dernière mise à jour : 6 octobre 2016. http://pix-geeks.com/cours-bio-live-twitt/.

"L’amphi, C’est Fini ?" Défis D'amphi. Dernière mise à jour : 14 septembre 2016. http://defisdamphi.blog.lemonde.fr/2016/09/14/lamphi-cest-fini/.

YouSlide - https://youslide.io

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire