Curieux phénomène que «l’étudiant libre», comme si étudier était normalement un acte contraint. Dans les systèmes scolaires étatiques, on suppose que l’intérêt des études de base fait l’objet d’un accord tacite. Jusqu’à 16 ans, l’étudiant n’est pas libre. Ensuite un accord implicite prend le relais : il faut des connaissances pour pouvoir travailler, payer son loyer, obtenir un statut social, etc. La pression sociale et économique contraint l’étudiant à une discipline qu’il n’aurait peut-être pas choisi spontanément.

Mais un système éducatif n’est pas nécessairement contraignant, à preuve pendant presque 50 ans l’enseignement mutuel a très bien fonctionné en Europe au 19 ième siècle, mais l’État a fait le choix de l’enseignement simultané : un prof et une classe. Le système éducatif que nous maintenons est contraignant par choix politique; nous n’avons rien à dire au niveau de ses orientations ni de ses programmes alors que nous le pourrions et que cela correspondrait beaucoup mieux à l’apprentissage individualisé que l’on espère atteindre à coup d’algorithmes et de données massives.

Mais internet a changé la donne : on peut maintenant choisir ce qui nous intéresse et étudier comme on l’entend.  On peut partager ses connaissances et collaborer à enrichir l’ensemble. Les institutions éducatives choisiront t-elles la liberté pour leurs étudiants ? Certaines commencent à considérer la possibilité, surtout que le mur démographique approche…

Qui sont ceux qui picorent les MOOC ?

Qui sont ceux qui picorent les MOOC ? 

23 avril 2017

Les MOOC offrent d’intéressantes formations pour les étudiants libres partout sur la planète. Il y a de quoi se repaître. Or, tous ne consomment pas les MOOC de la même façon. Certains veulent tout compléter, mais ils sont beaucoup à ne chercher qu’à obtenir la certification sans se taper les travaux facultatifs et les vidéos magistrales. Qui sont-ils et pourquoi agissent-ils de la sorte?

Universités populaires - quelle motivation ?

Universités populaires - quelle motivation ? 

21 avril 2017

Les universités populaires ont une origine lointaine. Le pédagogue danois Grundtvig en développe le principe dès les années 1830 : un apprentissage vivant, par le groupe, basé sur l'expérience et qui mélange les générations.

Selon les périodes et les universités, les principes vont changer. Nous vous proposons de découvrir trois époques qui ont marqué leur histoire. Pour chacune, les principes pédagogiques, les publics et les valeurs portées diffèrent de manière importante.

Nouvelle langue pour une retraite au soleil !

Nouvelle langue pour une retraite au soleil ! 

9 avril 2017

La retraite est souvent le moment de donner un vent de changement à sa vie, c'est pourquoi de plus en plus de retraités décident de s'établir à l'étranger. Mais après avoir passé sa vie à travaillé, a-t-on encore l'envie et le courage de recommencer un autre apprentissage, celui d'une nouvelle langue ?

Pourquoi apprendre ? Pas toujours ni seulement pour le diplôme

Pourquoi apprendre ? Pas toujours ni seulement pour le diplôme 

24 avril 2017

La motivation d'aller à l'école n'est guère la même pour tout le monde : là où nos jeunes ronchonnent facilement voire se rebellent, les plus anciens y trouvent une nouvelle jeunesse intellectuelle tandis que des réfugiés peuvent y trouver encore davantage que le simple apprentissage de la langue. Et si être auditeur libre, c'était moins aller à l'école que satisfaire des attentes profondes ou concrétiser des occasions inattendues ? 

Étudiants non-traditionnels ou universités caduques ?

Étudiants non-traditionnels ou universités caduques ? 

23 avril 2017

Des personnes qui retournent et amorcent des études supérieures durant leur vie active ou à leur retraite. Les universités les classent comme des étudiants non-traditionnels. Certains osent dire qu’ils sont plutôt des étudiants contemporains. Or, ces personnes ne retournent pas faire des études en classe ou en ligne uniquement pour le plaisir d'apprendre. Ils ont des buts et des besoins que doivent prendre en compte les facultés, dans leur meilleur intérêt.

Libre d'apprendre

Libre d'apprendre 

16 avril 2017

Internet renouvelle la question de l'autodidaxie. Les étudiants d'aujourd'hui esquivent plus facilement les cours si ces derniers ne leur plaisent pas. La réponse des écoles et des universités pour capter l'attention et concerner les élèves à leur l'apprentissage prend plusieurs formes... Il e s'agit plus seulement d'apprendre ce qui existe mais aussi contruire le futur.

L'étudiant du troisième âge

L'étudiant du troisième âge 

6 avril 2017

Le concept de formation pour toute sa vie prend tout son sens lorsqu’il est question des ainées. L’Université du troisième âge (UTA) connait une popularité grandissante. De plus en plus de personnes retraitées retournent en classe afin de s’ouvrir à des horizons nouveaux, pour acquérir de nouveaux savoirs ou pour approfondir ceux qu’ils possèdent déjà.

Universités du troisième âge, des seniors, inter-âges, tous âges !

Universités du troisième âge, des seniors, inter-âges, tous âges ! 

3 février 2014

Les universités qui ouvrent leurs portes aux aînés, professeurs comme étudiants. Les cours ont un rythme différent et s'y déroulent dans des échanges ouverts.

Pédagogie différenciée à l'université : lancez-vous !

Pédagogie différenciée à l'université : lancez-vous ! 

14 mai 2012

Les amphis de plusieurs dizaines, voire centaines d'étudiants que l'on rencontre fréquemment dans l'enseignement supérieur se prêtent a priori mal à la pédagogie différenciée. Tout comme les cours communs aux étudiants de plusieurs disciplines, dans lesquels certains sont inévitablement plus forts que d'autres. Ou encore les cours mêlant adultes en reprise d'études et jeunes blancs-becs en formation initiale. Mais pourtant, quelques principes d'action simples permettent d'accroître la portée de son cours de manière significative.

Autoformation et numérique

Autoformation et numérique 

4 mars 2017

La liberté d’apprendre s’infiltre partout sans que les institutions ne perçoivent qu’un seuil de liberté et d’autonomie est en train d’être franchi et bouleverse l’équilibre des systèmes sociaux.

Rapport : Quelle finalité pour quelle Ecole?

Rapport : Quelle finalité pour quelle Ecole? 

17 octobre 2016

Avec l'objectif d'alimenter une réflexion sur le pilotage éducatif, France Stratégie nous propose trois modèles utopiques d'école.. Et trois visions de ce que devrait être la première finalité d'un système éducatif.

La régulation d’une communauté librement constituée

La régulation d’une communauté librement constituée 

5 décembre 2015

Les groupes en ligne qui se créent librement et que l’on peut qualifier de connectivistes, apprennent à créer de nouvelles formes de régulation en leur sein.   Initiation à la sociocratie

Vers une plus grande liberté pédagogique

Vers une plus grande liberté pédagogique 

4 octobre 2015

Les moyens technologiques permettent aux enseignants d'inscrire leur cours en plein coeur de l'actualité mais cela n'avait pour le moment qu'un intérêt restreint dans la mesure où ils étaient par ailleurs fortement cadrés par les programmes. Ces derniers sont désormais calibrés pour laisser davantage de liberté aux enseignants dans leur pratique en classe, tout en fixant de manière cohérente l'articulation des différents niveaux.

L’art de l’improvisation éducative

L’art de l’improvisation éducative 

3 février 2015

Une aptitude essentielle dans la conduite d’une leçon, tant elle dénote la capacité d’un enseignant à gérer la dynamique du groupe (de ses élèves en l’occurrence), à pouvoir utiliser et tirer profit de ces réactions spontanées qu’il n’avait pas du tout «préparé» certes, mais dont il doit bien tenir compte.