Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

La leçon japonaise en matière d’apprenance

Créé le mardi 4 avril 2017  |  Mise à jour le lundi 15 mai 2017

La leçon japonaise en matière d’apprenance

Repères culturels et éducatif

Avec 127 millions d’habitants, le Japon selon l’OCDE est  l’un des pays les plus développé et les plus riches au monde, quoique connaissant un endettement record (les dettes équivalent à 250% du PIB) et une dénatalité (1,4 enfants par femme).

Le miracle économique japonais, qui ne se dément pas avec des temps de travail record sur la planète, doit beaucoup à un investissement important en matière d’éducation et de recherche. Il est ainsi possible de dénombrer 700 000 chercheurs et une capacité de déposer des brevets sur de nombreux domaines en particulier technologiques. De nombreux pédagogues ont contribué aux bases de la transformation de la société japonaise  comme Shin Nagata, orientant l’appareil éducatif comme outil au service de la production industrielle et faisant de ce pays un leader industriel.

L’école est une affaire particulièrement sérieuse au Japon. L’apprentissage des Kanjis initie le parcours éducatif des jeunes japonais.  1000 idéogrammes sont à mémoriser en 6 ans à l’école. Le système éducatif japonais est performant et particulièrement bien classé dans les systèmes d’évaluation PISA, en particulier dans le domaine des mathématiques.

Après des années centrées sur la seule performance, son objectif serait désormais de donner aux élèves « le goût de vivre ». Peut-être que le tremblement de terre de 2011 a donné un haut degré d’urgence et un sens entièrement nouveau à cette idée éducative. L’élitisme de l’enseignement supérieur reste particulièrement prononcé, avec le phénomène dénoncé de l’épuisement des des travailleurs et des étudiants également connu sous le nom de Karoshi.

Le Japon est un pourvoyeur de méthodes pédagogiques comme, « L’enseignement du talent » ou la pédagogie Suzuki du nom de son inventeur, très connue dans l’enseignement de la musique ou encore la méthode (controversée) du professeur Kawashima qui s’intéresse à l’âge de notre cerveau et promet de rajeunir notre mémoire ou tout du moins de la maintenir alerte grâce à des exercices réguliers.

On peut dire qu’allié avec l’industrie du jeu, la ludo-pédagogie est bien présente dans l’archipel nippon. Un phénomène d’addiction lié aux jeux vidéo serait même observable. Les hikimori sont ces adolescents qui se tiennent en retrait du monde à force de rester les yeux rivés sur des écrans.

Les idées pour apprendre en provenance de l’Ile du soleil levant

Si l’occident connaît bien Taylor et sa pensée sur la rationalisation industrielle, elle ignore parfois Taichi Ohno ingénieur chez Toyota qui a révolutionné l’industrie japonaise avec le juste à temps. En matière de formation professionnelle, l’Occident doit beaucoup au monde industriel japonais et à son investissement constant en matière de qualité, on se souvient ainsi des cercles de qualité et de la qualité des concertations en groupe, d’Ishikawa et de son diagramme en arrêtes de poisson permettant la recherche des causes, des méthodes du Kaizen (amélioration continue) ou des 5 S (seiri, seiton, seiso, seiketsu, shitsuke ou débarras, rangement, nettoyage, ordre, discipline).

Mais, l’un des apports les plus inspirants réside certainement dans les travaux d’Ikujiro Nonaka et Hirotaka Takeuchi sur l’organisation apprenante et la spirale de la connaissance entre connaissance tacite et explicite.

Cette spirale inspire nombre de démarches pédagogiques qui s’efforcent de transformer les organisations. Selon ce modèle, la connaissance serait d’abord tacite et individuelle, cela correspondrait à une étape de socialisation, puis par le dialogue la connaissance deviendrait explicite et collective, la liaison des connaissances explicites entre elles autoriseraient de nouvelles combinaisons, enfin la mise en œuvre permettrait une intériorisation. 

Ce cycle en forme de spirale s’inscrit dans les interactions humaines et des émergences qu’elles libèrent. Le concept de Ba typiquement japonais exprime un espace partagé de relations en émergence. Cet espace peut être physique ou mental (expériences partagées, idées, idéaux) ou toute combinaison des deux. Le Ba est à la fois un contexte et une émergence de connaissance issue de la spirale. Il nécessite une attention car il demeure indéterminé et difficilement programmable ou contrôlable.  Une alternance des temps de plein et des temps de silence est nécessaire pour parvenir à le capter.

L’empire des robots encore en gestation

Avec la diminution de la population, la robotique est particulièrement acceptée. La robotique éducative ne fait pas exception. L’enjeu n’est pas seulement de placer une intelligence artificielle dans un corps synthétique, mais de développer l’empathie des robots au niveau du subconscient humain.

Des robots humanisés prennent leur place dans les hôpitaux ou auprès des personnes âgées. Les robots de compagnie sont déjà répandus. Si le marché de la robotique est porteur au Japon, les robots de télé-présence sont encore en développement et pendant que les robots aspirateurs ont pénétré plus de 10 millions de foyers, le robot Nao n’a été vendu qu’à 5 000  exemplaires, mais le robot Roho commence à se rencontrer auprès des jeunes enfants.

Il reste encore apparemment un peu de temps avant que les enseignants soient remplacés par des androïdes, ou des robots pédagogiques complétement autonomes.

Sources

OCDE données sur le Japon https://data.oecd.org/fr/japon.htm

Wikipédia – Le Japon  https://fr.wikipedia.org/wiki/Japon

Wikiédia - Système éducatif au Japon
https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_%C3%A9ducatif_au_Japon

L’éducation au Japon : apprendre à évoluer - Andreas Schleicher - L'observateur OCDE
http://observateurocde.org/news/fullstory.php/aid/3598/L_92_E9ducation_au_Japon_:_apprendre__E0__E9voluer.html

Wikipédia - Shin Nagata - https://ja.wikipedia.org/wiki/%E9%95%B7%E7%94%B0%E6%96%B0

Wikipédia - Programme d’entrainement cérébral du Dr Kawashima
https://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_d%27entra%C3%AEnement_c%C3%A9r%C3%A9bral_du_Dr_Kawashima_:_Quel_%C3%A2ge_a_votre_cerveau_%3F

Hikikomori: la vie cloîtrée des ados en retrait - Thomas Messias - Slate
http://www.slate.fr/story/98961/hikikomori

L’ère taishô, premier âge d’or de l’« éducation rêvée » au Japon - Christian Galan
http://sfej.asso.fr/IMG/pdf/japon_pluriel_10_debut-154.pdf#page=23

Des robots très humains au Japon - Edouard Pflimlin - Le Monde
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/06/07/des-robots-tres-humains-au-japon_4940734_4408996.html

Ce que le japon nous réserve en matière de robots - Jonas Pulver - Le temps
https://www.letemps.ch/societe/2016/07/27/japon-reserve-matiere-robots

Teruhisa Horio et Steven Platzer (1994), Educational Thought and ideology in modern Japan. State, authority and intellectual freedom. University of Tokyo Press.
https://books.google.ca/books/about/Educational_thought_and_ideology_in_mode.html?id=MfsMAQAAIAAJ&redir_esc=y

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire