Par Pierre Nobis  | p.nobis@cursus.edu

Mémoires et apprentissages

Créé le samedi 25 juin 2011  |  Mise à jour le mercredi 14 septembre 2011

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Mémoires et apprentissages

La recherche en éducation s'intéresse de plus en plus à la manière dont l'individu reçoit, traite, stocke et diffuse l'information. Les travaux scientifiques menés en psychologie cognitive permettent d'apporter des réponses en la matière et de donner de nouvelles orientations dans le domaine des apprentissages scolaires. La psychologie cognitive explore en effet des thèmes aussi vastes et variés que la perception, la mémoire, le raisonnement ou la motivation...

Des mémoires multiples

Lors d'une récente conférence à l'ESEN, Alain Lieury, Professeur émérite de psychologie cognitive (Université de Rennes 2), précise par le biais d'une métaphore informatique filée qu'il existe une hiérarchie de plusieurs mémoires spécifiques ou plusieurs niveaux de traitement de la mémoire. Ce faisant, il bat en brèche la conception dichotomique visuel/auditif prônée dans les "profils pédagogiques" d'Antoine De La Garanderie, vision héritée des travaux du neurologue Charcot au XIXème siècle. Alain Lieury dresse une "géographie de la mémoire" dans laquelle on distingue les éléments suivants :

  • Les mémoires sensorielles (iconique, auditive, tactile, kinesthésique)
  • La mémoire lexicale
  • La mémoire sémantique


Il souligne également l'importance de la subvocalisation (= prononcer metalement les mots lus lors d'une lecture silencieuse) qui permet de "réinjecter" les mots dans notre mémoire lexicale lorsque nous lisons ou entendons des informations. C'est dans ce processus de va-et-vient qu'intervient notre mémoire de travail (parfois appelée mémoire à court terme même si ce concept est d'origine plus ancienne). Les capacités réduites de cette mémoire ( limitée à 7 éléments; on parle alors d'empan mnésique) semblent militer pour une revalorisation de la répétition et de l'apprentissage par coeur. 

L'apprentissage multi-épisodique

Cela dit, l'apprentissage par coeur ne fait que renforcer la mémoire lexicale au détriment du sens. Pour travailler cette dimension, Lieury propose de développer la théorie d'Endel Tulving consacrée à la "mémoire épisodique". Il préconise de multiplier les épisodes qui peuvent prendre la forme d' exercices, de travaux pratiques, de recherche documentaire, par exemple, créant ainsi un "emboîtement d'épisodes" essentiel pour la construction de la mémoire sémantique. 

Cette intervention intéressante souligne en particulier la nécessaire prise en compte des diverses caractéristiques de la mémoire pour une plus grande efficacité dans les enseignements. Elle invite aussi les enseignants à exercer un regard critique sur les informations liées aux relations entre le cerveau et l'apprentissage. 

Sources

Mémoire et apprentissages scolaires : http://www.cairn.info/revue-ela-2003-2-page-179.htm#no1 (Ela. Études de linguistique appliquée. 2003/2, n° 130)

Ressources pour la conférence : http://www.esen.education.fr/fr/ressources-par-type/conferences-en-ligne/detail-d-une-conference/?idRessource=1233&cHash=b2195fac27

 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire