Par Frédéric Duriez  | f.duriez@cursus.edu

Directeurs, responsables... quels facteurs de réussite ?

Créé le jeudi 3 décembre 2015  |  Mise à jour le lundi 11 janvier 2016

Directeurs, responsables... quels facteurs de réussite ?

Une position hiérarchique ambiguë

Responsable pédagogique, responsable de formation, directeur d'établissement... Les titres des personnes chargées d'encadrer un groupe de formateurs sont nombreux. Et les compétences qui y sont rattachées varient d'une structure à l'autre.

La part de la gestion financière, du management du personnel ou de la communication externe n'est pas la même selon qu'on encadre des instituteurs ou des formateurs professionnels dans une entreprise.

Quelles qualités pour diriger une école ou un centre de formation ?

Elena Aguilar détaille trois qualités qui font un(e) grand(e) responsable d'école. Elles pourront s'adapter à tous ceux qui ont un poste d'encadrement dans la formation. Nous vous proposons de détailler ces "qualités", qui forment trois grands domaines de compétences.

Faire partager une vision

Le dirigeant d'une structure de formation fait partager une vision à ses équipes. Il porte le projet éducatif et pédagogique. Quel est l'environnement sociologique et économique du centre de formation ? A quelles compétences préparer ? Quelles connaissances transmettre ? Quelles grandes orientations pédagogiques adopter ? Le leader permet aux équipes d'apporter des réponses cohérentes à ces questions.

Lorsque 4 ou 5 formateurs se partagent un module, la cohérence des techniques d'animation et des finalités pédagogiques est un facteur de réussite, même si il ne s'agit pas de gommer les spécificités de chacun.

Dans un cadre scolaire, Elena Aguilar nous précise que lorsque le management est efficace, étudiants, enseignants et parents partagent une même vision de l'établissement. Les dirigeants sont donc les animateurs des projets pédagogiques, éducatifs et d'établissement, dont vous trouverez une rapide présentation sur le portail de l'enseignement en fédération wallonie-Bruxelles.

Le leader fait entrer le projet dans le quotidien de l'établissement. Il assure un alignement entre la vision et les activités courantes du centre de formation ou de l'école. Le projet n'est pas qu'une affaire de document et de banderole...

 Mobiliser une communauté

Le dirigeant anime son équipe. Nous l'avons vu, il n'a pas souvent de rôle hiérarchique. Mais cela ne l'empêche pas de fédérer autour du projet et de le faire vivre au quotidien. Assurer la stabilité de l'équipe, l'engagement  et la cohésion de ses membres fait aussi partie de ses missions. 

Comme les animateurs de communauté des réseaux sociaux, le responsable encourage et valorise les initiatives, il développe un sentiment d'appartenance et stimule les équipes. Il apporte une information pertinente et régulière, et incite les membres à participer et à partager.

Faire preuve d'intelligence émotionnelle

Enfin, les leaders que nous présente l'article sur Edutopia mobilisent des compétences qui s'appuient sur l'intelligence émotionnelle. Conscients de leurs émotions, ils ne se laissent pas submerger par eles. Ils sont capables de gérer les conflits et de faire face aux émotions de leurs équipes. 

Les ressources abondent sur cette forme d'intelligence, depuis que Daniel Goleman l'a rendue populaire. Nous vous invitons à visionner le diaporama très complet de Lisa Bellinghausen  ou à lire l'article de Bechir Houman sur batinote pour en savoir plus.

profil

 

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources : 

Elena Aguilar : "What makes a great school leader ?" Edutopia consulté le 5 décembre 2015
http://www.edutopia.org/blog/qualities-of-great-school-leader-elena-aguilar

Lisa Bellinghausen : "Les compétences émotionnelles au coeur de la compétence individuelle et  collective"- consulté le 4 décembre 2015 http://www.esen.education.fr/fileadmin/user_upload/Modules/Ressources/Themes/risp_emotion_08/l_bellinghausen.pdf

Bechir Houman "L'intelligence émotionnelle, les 18 signes" consulté le 4 décembre 2015
https://batinote.wordpress.com/2015/07/20/lintelligence-emotionnelle-les-18-signes/

Poster un commentaire

Commentaires

1 commentaire

Icône - Visage inconnu
  • Julia
  • 7 mars 2016 à 04 h 04

Fédérer

A mon sens, l'une des plus grandes qualités que je constate chez certains directeurs d'écoles est la capacité à fédérer. Il faut faire adhérer les équipes aux décisions. Julia

Répondre