Par Sandrine Benard  | sandrine.fle@outlook.fr

Comment promouvoir l'engagement des étudiants en classe de langues

Créé le mercredi 29 juin 2016  |  Mise à jour le lundi 15 août 2016

Comment promouvoir l'engagement des étudiants en classe de langues

Tout apprentissage relève de la concentration et de la volonté, mais aussi et surtout d’un réel engagement… et c’est là que le professeur peut entrer en jeu.

Le rôle de celui-ci s’avère crucia; c’est par lui que passeront les connaissances et que celles-ci seront interprétées. En ce sens, il doit garder l’attention de l’étudiant afin qu’il puisse mener à bien sa mission d’apprentissage de la langue.

Mais comment garder cette concentration tout au long de la session ? En promouvant l’engagement de l’apprenant lui-même dans ce dessein.

La place du professeur

Le rôle du professeur de langues est prépondérant. Il sera celui qui promouvra ou découragera l’étudiant dans son apprentissage. Étudier une langue étrangère n’est pas un apprentissage « normal ». En effet, contrairement aux matières traditionnelles comme les mathématiques, l’histoire ou les sciences, les langues ne sont pas enseignées dans notre langue maternelle.

La nécessité de la concentration est pratiquement doublée pour l’étudiant, mais aussi pour l’enseignant. Outre le fait de permettre au premier de réussir ses examens académiques, l’objectif concret du professeur de langues est bien de rendre son étudiant apte à utiliser et mettre en pratique les savoirs et connaissances qu’il aura acquis durant ses études, par exemple en voyage à l’étranger. Là, ce sera la vraie reconnaissance !

Comment promouvoir l’engagement de l’apprenant ?

Il existe trois méthodes essentielles dans la promotion de l’engagement dans l’apprentissage des langues et celles-ci passent par :

  • L’utilisation spontanée de la langue apprise pour transmettre des sentiments, sensations, idées et opinions.
  • L’utilisation de la langue à l’extérieur de la classe de façon informelle, par le biais de multiples expériences (lecture, cinéma, musique, correspondance, voyages…).
  • La rétroaction personnelle de l’apprenant sur sa propre évolution linguistique et surtout, sur sa capacité à l’utiliser en contexte, de façon pratique.

Pourquoi s’engager à apprendre une langue ?

La réelle motivation et l’engagement de l’étudiant ne peut se faire que si celui-ci en voit l’utilité de manière concrète. En effet, il lui sera plus facile de s’engager réellement s’il voit le lien entre ce qu’il fait en classe et ce qui pourra lui servir plus tard, dans la vie de tous les jours.

En ce sens, il est important d’axer les enseignements sur des situations concrètes et réalistes, afin de donner à l’apprenant cette envie de développer ses aptitudes et connaissances dans quelque chose qui pourra lui servir par la suite.

Engagez-vous !

Une bonne idée pour favoriser cet engagement est de découvrir les motivations des étudiants à apprendre la langue. L’idéal, est de lui demander à donner un maximum de précisions quant à sa volonté d’utilisation de la langue dans le futur : que veut-il en faire ?

Veut-il l’utiliser pour regarder des films en version originale, voyager, trouver du travail, étudier à l’étranger, voire, qui sait, pour trouver le grand amour ?!

Les motivations de chacun peuvent aussi diverses qu’inattendues, c’est pourquoi il est utile au professeur de bien cerner les attentes de ses étudiants. Le fait de bien cibler ces objectifs communicatifs permettra alors au professeur d’aborder ses activités de classe en adéquation avec les attentes des apprenants et donc, de contribuer à leur engagement linguistique.

Mais que faire avec ceux qui ne sont pas motivés ou qui apprennent la langue par obligation ? Il existe toujours un champ d’intérêt qui mérite d’être exploité, le tout est de le découvrir !

Activités pour stimuler l’engagement linguistique en classe :

  • Permettre à l’étudiant de parler de son pays, par le biais de sa culture, de ses traditions, de ses spécialités gastronomiques, du sport, de son Histoire… et lui donner l’opportunité de partager cela devant le reste de la classe.
  • Exploiter des courts-métrages ou petits films d’animation qui sauront déclencher des sentiments et opinions diverses dans la classe.
  • Établir au maximum des parallèles entre les similitudes entre sa langue maternelle et celle d’apprentissage.
  • Favoriser des situations de communications (correspondance internationale, conversations avec d’autres étudiants à l’étranger…) concrètes.
  • Établir un « Fluency Journal ». Cette idée vient de l’école de langues (Learnship) avec laquelle je travaille en Allemagne. L’objectif est de demander aux apprenants, entre chaque leçon, de noter ce qu’ils entendent ou voient et pourquoi ils aimeraient avoir des explications, ou encore des situations dans lesquelles ils aimeraient se débrouiller.

    Par exemple, un de mes étudiants Italiens, relocalisé en Suisse francophone, me disait vouloir aider une vieille dame, bien embêtée, à traverser la rue, mais ne savait pas comment lui proposer son aide, surtout qu’il ne voulait pas paraitre comme un potentiel agresseur à ses yeux ! Les mots lui manquaient… il a donc consigné dans son Fluency Journal cette situation et me l’a contée afin de trouver une remédiation, ce qui a pu se faire immédiatement après !

Finalement…

En tant que professeur de langue, je suis moi-même engagée à 100% dans mon travail. L’engagement passant par également par la passion, dans mon cas, aucun problème ! … et je sais faire partager cette passion à mes étudiants, j’aime les sentir dynamiques et intéressés, motivés à venir en classe, ils sont heureux, je suis heureuse, tout le monde y trouve son compte !

Illustrations : Étudiants motivés / Exposé en classe / Étudiants engagés

Références

National Capital Language Ressource Center
http://www.nclrc.org/essentials/motivating/engagement.htm

Learnship - http://www.learnship.com/  

Poster un commentaire

Commentaires

2 commentaires

Icône - Visage inconnu
  • Aurore
  • 23 août 2016 à 12 h 12

Favoriser des situations de communications

Bravo pour cet excellent article! Il est vrai que les voyages scolaires sont un véritable plus pour pratiquer la langue dans un contexte réel. Dans l´école d´espagnol dans laquelle je travaille à Séville (www.centromundolengua.com) , nous le recommandons fortement. Les professeurs accompagnateurs voient toujours une grande différence dans l´engagement des étudiants avant et après le séjour!

Répondre
Icône - Visage inconnu
  • BEDI
  • 22 septembre 2016 à 13 h 01

merci

je suis tres heureux et vous remerci pour ce beau travail. Je suis formateurs et j'avoue avoir plus de souci avec mes étudiants en langue du Congo Brazzaville et votre guide depuis que je viens de découvrir le site, m'a aidé à mieux cerner mes craintes et utiliser methodiquement vos conseils.

Répondre