Par Evelyne Jardin  | e.jardin@cursus.edu

Rêveries d'un promeneur virtuel

Créé le samedi 8 juillet 2017  |  Mise à jour le jeudi 21 septembre 2017

Rêveries d'un promeneur virtuel Crédit : Bibliothèque Nationale de France, exposition Une bibliothèque, la nuit, 2017

L'exposition La bibliothèque, la nuit (2007) est co-créée par Alberto Manguel, d'après son ouvrage éponyme. Écrivain et directeur de la Bibliothèque nationale d'Argentine, il est le narrateur, le guide, de la visite virtuelle à travers dix bibliothèques mythiques, réelles ou imaginaires. Voici quelques exemples :

  • Plongez à Vingt mille lieues sous les mers en compagnie du Capitaine Nemo pour découvrir, sa bibliothèque peuplée d'ouvrages de science, de morale ou de littérature écrits dans une multitude de langues.
  • Revivez la période d'or d'une des plus anciennes bibliothèques, celle d'Alexandrie, détruite par le feu.
  • Sentez monter la température accompagné d'un violoncelliste, dans la bibliothèque nationale de Sarajevo, elle aussi ravagée par les flammes, pendant la guerre d'ex-Yougoslavie.
  • Promenez-vous, en compagnie de fantômes et de la femme de ménage, dans la bibliothèque universitaire de Copenhague qui accueille, dans ses rayonnages clairsemés, des livres morts.
     Des livres qui ne sont plus lus, frappés d'obsolescence éditoriale ou numérique. "Ils sont là pour absorber les sons, explique Robert Lepage, artiste multidisciplinaire canadien co-concepteur de l'exposition, ils participent à l'ambiance, comme un symbole du patrimoine. Mais pourquoi les gens qui ont des ordinateurs portables tiennent-ils à venir s'installer dans ces bibliothèques ? Parce qu'elles représentent, au-delà du contenu des livres, une architecture, un rituel lié à la connaissance, une idée du silence" (source : Chroniques de la BnF n°79).

Oui, c'est une exposition immersive qui vous attend. Une fois arrivé dans une forêt de bouleaux (installation à la BNF), coiffé d'un casque de réalité virtuelle, vous pourrez visiter dix bibliothèques réparties sur quatre continents : de la bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis en passant par Sainte-Geneviève à Paris et celle, étonnante, recueillant les enseignements de Bouddha, sous forme d'étagères tournantes en bois, au temple Hase-Dera au Japon.

Cette expérience nous rappelle que le livre puise son origine dans le bois et qu'il est bien fragile, tout comme le sont les connaissances accumulées dans ces temples du savoir.

Venez avec vos adolescents car une furieuse envie d'ouvrir un livre vous saisit, en sortant de l'exposition.

  • A suivre sur Twitter avec le mot dièse #LaBibliothequeLaNuit
  • Les coulisses de l'exposition dévoilées par ses créateurs, dont le fameux scénographe québécois Robert Lepage

 

Et pour en savoir plus sur l'ouvrage d'Alberto Manguel, Une bibliothèque, la nuit sorti chez Actes Sud en 2006.

 

À lire aussi sur Thot : Les bénéfices de la réalité augmentée pour les bibliothèques.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire