Par Julie Trevily  | j.trevily@cursus.edu

Comment fonctionne la compréhension ?

Créé le mardi 14 avril 2015  |  Mise à jour le mercredi 13 mai 2015

Comment fonctionne la compréhension ? Expérimentations pour les jeunes - CEA

Quel que soit le niveau d'études, les apprenants sont souvent déroutés par l'aspect théorique. Ils ne s'aperçoivent de l'importance de la théorie que lorsqu'on leur demande de réaliser une action concrète ou quand leur manque de culture générale les met en difficulté.

L'approche systémique dans la transmission du savoir permet d'améliorer différents aspects de l'assimilation.

Une vision systémique parfois plus constructive

Au contact des élèves, on note fréquemment l'absence de méthodologie d'apprentissage, ce qui influe sérieusement sur la compréhension même du sujet. Il existe de très nombreuses méthodes d'apprentissage différentes, adaptées au mode de perception de l'apprenant (visuel, auditif, srciptural), chacun doit trouver la sienne.

En revanche, toutes ces formes ont un ancrage commun que peu d'apprenants utilisent : la compréhension globale. Pour pouvoir fixer une grande quantité d'informations dont certaines relèvent du détail!, il est nécessaire de proposer des points d'ancrage.

Le plan du cours sert à cela, l'enseignant le sait lui, mais l'apprenant y voit souvent davantage un outil à l'usage des professeurs. Une fois qu'il a compris que l'ossature constituée par le plan est aussi celle qui permet, d'entrée de jeu, d'avoir le schéma complet du cours, d'en comprendre les articulations et finalement d'en apprendre une partie, il se sent rassuré.

Comprendre la systémique d'un cours, c'est aussi pour un apprenant s'offrir la possibilité de répérer les points d'incompréhension, d'incohérence, d'illogique, voire d'alogique. Cette approche est particulièrement intéressante dans le cadre de matières sans réelle application terrain et dont l'évaluation se fait à l'oral, sans repère matériel spécifique.

Développer le sens de l'analyse

Pour les matières plus opérationnelles qui ont des mécanismes de validation (ca fonctionne ou pas) clairement identifiés, il s'agit moins d'apprendre par coeur que de pouvoir réaliser ou reproduire une action. Comprendre comment ça fonctionne permet alors d'isoler des sous-tâches ou des jalons qui garantissent une progression intéressante.

Cette phase de compréhension ne se matérialise pas nécessairement par une action, elle peut se transformer en une analyse détaillée qui met en exergue les causes et conséquences dans la réalité. Elle peut aussi passer par une pédagogie de l'expérience qui permet aux apprenants d'appliquer aussitôt au terrain la théorie, pour la transformer en compétences concrètes. Cela offre une possibilité d'identifier les difficultés et d'enclencher une boucle de rétroaction favorisant l'apprentissage.

Parmi les outils utiles pour décortiquer un cours, on peut citer les cartes mentales, organigrammes ou autres représentations graphiques plus ou moins illustrées (modélisation graphique). Comprendre comment ça fonctionne, c'est aussi réfléchir à pourquoi ça ne fonctionne pas. C'est aussi étudier le fonctionnement normal pour repérer l'endroit où ça bloque et proposer des solutions pour régler la question. Cela favorise donc l'inventivité, la réactivité, l'adaptabilité aux éléments. 

La fierté devant le succès

Le fait qu'un objet (ou une théorie) fonctionne est aussi un moyen de se mettre en confiance, à tout âge et à tout niveau d'expertise. Demander à un petit enfant de faire un moulin à vent en papier en est une belle preuve : si la roue ne tourne pas lorsqu'on souffle dessus, toute la déception du monde se reflète dans ses yeux. Si la roue file au vent, alors le succès rend fier comme Artaban l'apprenti-ingénieur.

Des apprenants en difficulté ou en manque de confiance (voire les deux) sortiront grandis de cette expérience, pour peu qu'elle soit contrôlée. L'objectif étant de faire du renforcement et non l'inverse, la progression pourra être plus ou moins jalonnée par l'enseignant afin d'accroître le niveau de difficulté.  

Illustration : CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives)

Références

Méthodologie du travail universitaire - Apprendre à apprendre - Université de Lille
http://crl.univ-lille3.fr/apprendre/methodologie_universitaire.html

Apprenez à apprendre !, Mémoire - Doctissimo
http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2002/mag0517/ps_5464_apprendre.htm

John Dewey, une pédagogie de l’expérience - Emmanuelle Rozier - Cairn Info
http://www.cairn.info/revue-lettre-de-l-enfance-et-de-l-adolescence-2010-2-page-23.htm

L’utilité des schémas pour apprendre vos cours ! - Memodroit
http://memodroit.fr/lutilite-des-schemas-pour-apprendre-vos-cours-de-droit

Expériences en vidéo - CEA
http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/videos/experiences

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire