Par Pierre Nobis  | p.nobis@cursus.edu

Évaluer les connaissances avec les cartes mentales

Créé le samedi 26 mai 2012  |  Mise à jour le mercredi 27 juin 2012

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Évaluer les connaissances avec les cartes mentales

Le potentiel pédagogique des cartes mentales n'est plus à démontrer. Bon nombre d'usages pédagogiques ont été expérimentés et présentés en ligne : brainstorming, prise de notes, aide à la mémorisation... La carte est utilisée soit comme une production intermédiaire (individuelle ou collective) s'inscrivant dans le parcours de formation des élèves, soit comme un produit documentaire ultime faisant l'objet d'une évaluation de type sommatif ou certificatif.

La carte comme production finale

De nombreuses contributions en ligne témoignent du recours à la carte mentale comme support d'évaluation. Déjà en 2007, l'auteure du blog Lettres et cartes heuristiques, Marie Haeffeli, intégre dans la première partie d'un contrôle de connaissances une carte heuristique partiellement renseignée : les élèves ont donc pour tâche de compléter par déduction les cellules vides en s'appuyant sur les éléments du cours révisé.

Pour évaluer la lecture cursive, certains enseignants de lettres ont aussi recours au schéma heuristique, comme l'illustre ce court billet issu du blog Les lettres de Matisse Grand Couronne.

De nombreux témoignages montrent que les "mindmaps" servent de plus en plus comme supports de présentation orale dans le cadre de "simples" exposés, d'épreuves d'examen ponctuelles ou de contrôles en cours de formation. Lucas Gruez, enseignant et formateur, rend compte sur son blog Classemapping de projets pédagogiques qui s'inscrivent dans cette dynamique, à l'image de cette séquence menée en cours d'anglais de 4ème. D'autres exemples d'activités en phase d'évaluation sont consultables en ligne sur le site disciplinaire histoire-géographie de l'académie de Besançon.

Préparer les examens avec les schémas heuristiques

Après ce bref panorama on conçoit assez aisément que les techniques de schématisation heuristique se retrouvent dans les divers conseils méthodologiques de préparation aux examens de fin d'année prodigués sur de nombreux sites web. De récents articles d'Emmanuel Grange sur son blog pédagogique La P@sserelle se situent justement dans un contexte d'évaluation certificative, à savoir la préparation au brevet. Selon l'auteur, la carte heuristique permet "d'aller à l’essentiel, d’avoir un plan clair sur une seule page, d’organiser ses idées et ses exemples de façon simple, de gagner du temps". Son propos est d'ailleurs illustré par plusieurs travaux d'élèves en situation réelle d'examen.

Il convient de le répéter une fois de plus: l'usage des cartes mentales n'est pas en soi une panacée mais elles peuvent faciliter l'accompagnement personnalisé de bon nombre d'élèves. Dans le cadre d'un contrôle ou d'un examen, la gestion du temps s'avère essentielle et il apparaît donc au vu des expérimentations évoquées que ces cartes constituent potentiellement une aide conséquente en la circonstance...

Sources

Vignette : Illustrations.fr

   

 

 

 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire