Par Francine Clément  | f.clement@cursus.edu

Des trésors du cinéma accessibles à tous

Créé le lundi 17 septembre 2012  |  Mise à jour le mercredi 20 mars 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Des trésors du cinéma accessibles à tous Villa Santo Sospir de Jean Cocteau (UbuWeb)

Open Culture

Dan Colman, chargé de la formation continue à l’université californienne de Stanford, est aussi le fondateur d’Open Culture, un site qui répertorie les ressources culturelles -et gratuites- parmi les plus intéressantes sur la toile.

Ce site-catalogue, qui existe depuis 2006, propose des liens vers une quantité impressionnante de films, de livres audio, de livres numériques, de formations en ligne et de cours de langue gratuits.

Open Culture rassemble à une même adresse virtuelle un contenu de grande qualité, choisi avec soin.  J’y ai découvert, avec surprise et ravissement, une entrevue de Woody Allen par nul autre que Jean-Luc Godard. Tout aussi intéressant, dans un registre bien différent, cette courte vidéo relatant une expérience scientifique récente où l’on tente de mesurer l'amour ressenti par les participants à l'aide de l'imagerie à résonance magnétique appliquée au cerveau.

Pour se consoler un peu de la fermeture des petits clubs vidéos de répertoire (on a dit adieu à La Causeuse de Montréal qui, dorénavant sans lieu physique, est tout de même ressuscitée sous une nouvelle forme : choix de films sur le site internet, livraison à domicile, retour des documents au dépanneur du coin), on a accès, dans OpenCulture, à des liens vers plus de 400 films, chefs-d'oeuvres de l'histoire du cinéma, surtout en langue anglaise, plus rarement en français. Il y a des films d'animation, des courts-métrages, des films d'avant-garde, une série de films muets, à voir ou à revoir, pour, peut-être, apprécier autrement des films plus récents comme The Artist ?

Sur le site d'Open culture et sur son compte Twitter (@openculture), on suggère des nouveautés et des liens vers du contenu tous les jours  ; il est difficile de résister à l'envie d'aller explorer les suggestions quotidiennes de Dan Colman, toutes plus intéressantes les unes que les autres, à l'exemple de celle du 17 septembre qui annonce un enregistrement audio réalisé en 1909, où Tolstoï (!) lit un de ses textes en quatre langues, dont un extrait en français.

Open Culture donne également une liste de liens vers des sites dédiés au cinéma qui offrent un accès, toujours gratuit, au visionnement de documents filmiques d'archives, dont l'impressionnant Europa Film Treasures, qui, malgré son nom, offre du contenu en français et peut être consulté en français.

Open Culture est un site qu'on veut ajouter absolument à nos favoris pour le découvrir en long et en large, au fil du temps. Un site vraiment tout grand ouvert côté culture.

UbuWeb

Pour consulter des films d'avant-garde ou des documents filmiques sur l'avant-garde, rendez-vous dans la section Film & Video d'UbuWeb. Ce site, comparable à une bibliothèque virtuelle, fonctionne, depuis une quinzaine d'années, grâce à des bénévoles et le soutien de quelques universités américaines qui fournissent la bande passante et l'espace de stockage nécessaires. "Aucune boutique souvenir ne vous attend à la sortie de notre musée" peut-on lire dans les FAQ, traduites en quelques langues dont le français. UbuWeb, libre et gratuite, est une plateforme de distribution de tout ce qui est difficile à trouver, épuisé ou confidentiel, [publié] sous forme numérique sur le web.

On peut y visionner un court-métrage d'Agnès Varda ou de Jean Cocteau, une chorégraphie de Merce Cunningham, de Pina Bausch, de Fred Astaire ou de La La La Human Steps, les "video paintings" produites par Brian Eno ou celles de Richard Serra.

On va ainsi de trouvaille en trouvaille ; plus de 2500 films d'avant-garde, des documentaires, biographies et entrevues avec des écrivains, des films sur la musique d'avant-garde et des portraits de compositeurs s'y retrouvent, à consulter ou à télécharger.

UbuWeb a un rapport singulier avec les droits de publication : "Voyons les choses en face, si nous devions avoir l'autorisation de tout le monde sur UbuWeb, il n'y aurait tout simplement pas d'UbuWeb" lit-on également dans la version française des FAQ. Les gestionnaires de cette archive numérique considèrent qu'ils rendent un service public en mettant à disposition de tous ces documents rares.

Internet Archive

Internet Archive est un organisme à but non lucratif, basé à San Francisco, qui a pour mission d'archiver, de conserver et de rendre accessibles, autant aux chercheurs qu'au grand public,  des collections et documents numériques : sites Internet, documents audio, textes, logiciels et films. Côté cinéma, le contenu est très diversifié : longs-métrages, films muets, films d'animation, archives télévisuelles.

La collection de films de Méliès et le "Zéro de conduite"de Vigo sont des bons exemples de la qualité de certains documents en français, à consulter dans la section vidéo de cette bibliothèque nouveau genre, qui innove dans le domaine de la conservation. Il faut explorer et tâtonner un peu avant de comprendre la structure et le contenu du site, mais cela en vaut la peine puisqu'en s'y perdant, on risque de trouver des documents étonnants autant que des classiques cinématographiques. 

LIENS

Open Culture : http://www.openculture.com/

UbuWeb : http://www.ubu.com/film/

Internet Archive Movie Archive :    http://archive.org/details/movies

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire