Par Charles Brisson  | maj@cursus.edu

Les compétences du futur : une manière de rebattre les cartes

Créé le dimanche 25 novembre 2012  |  Mise à jour le mercredi 9 janvier 2013

Les compétences du futur : une manière de rebattre les cartes

Ah! Le futur. Il semble qu'on aura besoin de compétences différentes pour réussir professionnellement quand on y arrivera, dans le futur. Comme le futur tend à arriver plus vite qu'on ne le pense, voici un petit tour d'horizon des compétences que vous devriez commencer à acquérir pour éviter d'être catégorisé comme vieux réactionnaire. Allons-y avant que ça ne change. 

L'Institut du futur (Institute for the Future, IFTF) a produit en 2007 une une liste de compétences les plus en demande en 2020. Ces 10 compétences du futur sont mises en l'avant par six grands facteurs de changement :

  1. Une plus grande longévité
  2. La montée en puissance des machines et des systèmes
  3. Un monde entièrement informatisé
  4. Une nouvelle écologie des médias
  5. Des organisations hyper-structurées
  6. Une société globalement plus connectée 

La liste des 10 compétences du futur, à laquelle plusieurs auteurs et blogueurs ont fait référence, a été mise à jour dernièrement. Ça s'intitule "10 workplace skills of the future". Traduites par Thomas Chaimbault sur son blogue "Vagabondages" (10 compétences-clefs pour l'avenir), en voici la liste. Il faut aller jeter un coup d'oeil à l'explication, en français, que l'auteur donne de chacune:

  • La compréhension (Sense-making)..
  • L'intelligence sociale (Social intelligence). 
  • Une pensée flexible et créative (Novel and adaptive thinking). 
  • Compétence interculturelle (Cross-cultural competency). 
  • La pensée informatique (Computational thinking). 
  • Une nouvelle culture médiatique (New-media literacy). 
  • L'interdisciplinarité (Transdisciplinarity).
  • La souplesse d'esprit (Design mind-set).
  • La gestion de la charge cognitive (Cognitive load management). 
  • La collaboration virtuelle (Virtual collaboration). 

Le dossier complet de l'IFTF se trouve ici : Future Work Skills 2020. On y trouvera également (en bas de page), le document téléchargeable qui présente les compétences en détails, sur une douzaine de pages. Visuellement, ça donne ceci (repris en illustration de cet article).

Le blog du MVO (organisme de formation) se penche également sur l'étude de l'IFTF : Compétences clés : retour vers le futur.

Le modèle Microsoft

Microsoft propose (en anglais) les compétences en éducation nécessaires à la résussite professionnelle (Microsoft Education Competencies). Les compétences d'éducation suggérées représentent la plupart des attributs, des comportements, des domaines de connaissances, les compétences et les aptitudes requises pour accomplir avec son succès son travail. Chaque compétence présentée comprend une définition, quatre niveaux d'acquisition de la compétence, des exemples de questions d'entrevue, des activités et des ressources pour développer la compétence et des exemples d'exagération de la compétence. 

Le modèle avancé par Microsoft comporte beaucoup plus que les dix compétences mentionnées par d'autres auteurs. En effet, la roue des compétences Microsoft contient pas moins de 39 compétences regroupées sous six grandes sections : l'excellence individuelle, les compétences organisationnelles, les compétences stratégiques, le courage, les compétences opérationnelles et les résultats. Ça va de la créativité à l'écoute et la compassion en passant l'aise avec l'autorité. À 39 compétences, c'est évident complet, très exhaustif, et on s'imagine mal comment on pourrait faire autrement que de réussir professionnellement si on atteint un niveau élevé dans chacune de ces compétences.

Oui, les compétences clés qui facilitent l'épanouissement professionnel et l'atteinte de la qualité changent d'une époque à l'autre. Des centaines de compétences sont tombées en obsolescence (voir ici une liste très drôle et bien fournie de ces compétences désormais inutiles, en anglais), d'autres sont en train de se contruire et de passer sur le devant de la scène. Mais méfions-nous des appels pressants à acquérir de nouvelles compétences plutôt qu'à les construire. 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire