Par Christine Vaufrey  | redaction@cursus.edu

De multiples options pour regarder ses photos

Créé le mardi 11 décembre 2012  |  Mise à jour le mercredi 30 janvier 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

De multiples options pour regarder ses photos

Jusqu'aux années 2000, un peu plus ou un peu moins, le tirage papier et, dans une moindre mesure, la diapositive étaient les supports quasi-exclusifs de nos photographies. Les photographes étaient présents dans tous nos quartiers et prenaient en charge nos précieux rouleaux de pellicule. Ces professionnels se sont d'abord fait concurrencer par les chaînes de boutiques spécialisées qui pratiquaient le tirage automatique, puis par des "points photos" installés dans la plupart des grandes surfaces. Puis sont arrivés la photo numérique et les appareils pour les visionner. Les photographes de quartier et les volumineuses machines de développement et de tirage photo ont quasiment disparu. Certains résistent pourtant, en proposant des prestations haut de gamme, nous y reviendrons plus bas.

Dans le domaine de la photo comme en beaucoup d'autres, l'irruption du numérique s'est accompagnée d'une autonomisation croissante de l'utilisateur, grâce à la simplification des opérations nécessaires à la visualisation des images d'une part (disparition de l'étape de développement), à la multiplication des options de support et de format d'autre part.

Mais trop de choix peut paralyser. De plus, le nombre de photos prises par chacun a considérablement augmenté : de 200 à 900 photos par an en moyenne par possesseur d'appareil, le nombre variant selon le type d'appareil considéré. À cela il faut ajouter les photos qui nous sont envoyées par le biais du courriel, d'un site de stockage ou d'un réseau social. Autant de fichiers numériques que nous ne prenons pas toujours la peine de classer, transformant alors notre ordinateur en "boîte à chaussures" virtuelle, en espace de stockage non organisé. 

Si vous ne voulez pas attendre l'âge de la retraite pour classer et admirer toutes les photos qui dorment dans votre ordinateur, voici un inventaire des outils et supports mis à votre disposition pour profiter pleinement de vos images.

Photos stockées et visionnées sur votre ordinateur 

 

Parmi les paramètres modifiables de votre ordinateur figurent l'image du bureau et de l'économiseur d'écran. Beaucoup d'entre nous ont choisi d'agrémenter leur bureau avec une photo de famille (un nombre considérable de photos d'enfants sont ainsi utilisées) et, dans une moindre mesure, de faire défiler un ensemble de photos dans l'économiseur d'écran. C'est une option agréable, qui permet de prolonger les bons moments et a remplacé la traditionnelle photo encadrée posée sur le bureau (le meuble, cette fois) du travailleur.

Changer son fond d'écran automatiquement : WinWall. Tran Cool, 28 juin 2012 . Pour Windows XP et Windows 7.

Customize your Mac n° 1 : modifier le fond d'écran + astuces ! MrLeo, YouTube, 1er août 2011.

Bien entendu, vous avez beaucoup d'autres images dans votre machine, que vous ne souhaitez sans doute pas avoir constamment sous les yeux mais que vous prendrez plaisir à voir de temps en temps. Pour cela, la meilleure solution après avoir classé vos photos dans des dossiers est de les regarder sous forme de diaporamas. Cette option est désormais proposée par toutes les applications de classement et de retouche photo, même les plus simples. Picasa par exemple, qui permet de voir en un seul endroit toutes les photos présentes sur votre machine sans avoir à les déplacer, propose une option diaporama en grand écran qui met remarquablement bien les photos en valeur. À essayer impérativement !

Si vous regardez vos photos sur votre tablette ou votre smartphone, vous pouvez aussi télécharger des applications dédiées au visionnage de photos, ou utiliser celles qui sont pré-installées sur votre appareil.

Télécharger Picasa 3.9

Photos stockées dans les nuages, visionnées sur votre ordinateur ou appareil mobile

 

Près d'un propriétaire d'appareil photo sur deux met désormais ses photos en ligne, que ce soit pour les stocker sur un serveur distant ou, surtout, pour les partager. Les réseaux sociaux ont bien compris l'intérêt qu'il y avait à développer des fonctions de visionnage de photos. Facebook propose depuis peu un mode de visionnement en grand format, et ne redimensionne plus automatiquement les photos que vous déposez sur votre compte. Même chose chez Google et son Picasa web, où vous pouvez activer l'option de téléchargement en taille originale. Les photos que vous téléchargez sur Picasa web sont visibles dans votre compte Google +, désormais automatiquement créé dès que vous disposez d'une adresse gmail. 

Facebook permet de visionner les photos en mode plein écran. Les numériques, 24 mars 2012.

Les sites exclusivement dédiés au partage d'images, tels que Flickr ou 500px, vous laissent bien sûr choisir le format de vos images en ligne, et offrent de belles options de visionnage. Flickr propose par exemple le mode diaporama, le visionnage des photos sur fond noir en grand format (en cliquant sur la loupe placée en haut à droite de chaque image), et l'affichage de mosaïques (affichage flow) d'images pour voir les dernières productions de vos contacts ou d'un groupe. C'est également une mosaïque, très élégante avec ses larges bandes latérales blanches, qui accueille les visiteurs sur le site 500px. 

Flickr

500px

Photos visionnées sur un support externe

 

Trois supports externes déclinent sous forme numérique les supports que nous avions l'habitude d'utiliser au temps de la photo argentique : le tirage papier à l'unité, l'album photo et le cadre photo numérique.

Le tirage papier à l'unité. Il conserve de nombreux partisans : 80 % des possesseurs d'un appareil photo numérique tirent encore certaines de leurs photos au format 10x15. L'avantage des fichiers numériques par rapport aux pellicules est bien sûr que l'on n'est plus obligé de tirer ou faire tirer toutes les photos d'une série, ce qui réduit considérablement les coûts et autorise des variantes (l'emploi de papiers de formats supérieurs par exemple). On peut tirer soi-même ses photos si l'on possède une imprimante jet d'encre adaptée à cet usage... et un budget conséquent. Le tirage personnel revient en effet beaucoup plus cher que le tirage par un professionnel ou sur une borne de tirage automatique. Mieux vaut alors le réserver à des images particulières, dont vous ferez varier les paramètres avant d'obtenir "la" photo parfaite. 

Confier ses tirages photos à une boutique en ligne a désormais les faveurs du public. Le prix de revient par tirage y est en effet très intéressant. Avant de choisir votre prestataire, vérifiez le délai de retour de vos photos, la qualité du papier utilisé, le montant des frais de port. N"hésitez pas à prendre connaissance des avis émis par les autres utilisateurs. 

Laurent Breillat :Faites tirer vos photos sur papier ! Apprendre la photo, non daté.

Imprimez vos photos par Internet. Dossier présenté sur le site partirdemain, non daté.

L'album photo. Il s'appelle plus volontiers aujourd'hui livre photo, un produit qui est de plus en plus apprécié. Pour composer vous-même votre livre photo, vous devez soit télécharger une application dédiée, soit utiliser une application en ligne. Vous disposez de nombreuses options de mise en page de vos images et pouvez ajouter du texte sur les pages. Ensuite, vous choisissez l'aspect et la qualité du livre à créer, et vous en réglez le prix en ligne. Attention, le prix de ces livres grimpe vite, selon le nombre de pages que vous voulez y insérer. 

Vous pouvez aussi faire réaliser votre livre par un photographe. Là encore, la gamme de produits et donc de prix est étendue. Dans les produits haut de gamme, vous trouverez des livres de grand format, des pages rigides réalisées avec un papier photo. Ces produits, nécessairement chers, sont à réserver aux occasions spéciales mais ne se détérioreront pas au fil du temps.

Carole Clément : Livres albums imprimés : grand comparatif de rentrée. Focus numérique, 10 septembre 2012. Comparatif entre des prestataires haut de gamme.

Marc Mitrani : Le meilleur des livres photo. Le Point, non daté (2012). Comparatif entre les prestataires les plus connus sur le web.

Le cadre photo numérique. Si vous aimez utiliser vos photos à des fins de décoration, cet objet est fait pour vous. Il en existe désormais de toutes les tailles et de toutes les qualités. Le principe de base est toujours le même : vous y branchez une clé USB ou y insérez une carte mémoire et vous voyez vos photos défiler plus ou moins vite, à votre choix. Bien peu d'entre eux possèdent une batterie, il faut donc prévoir une alimentation électrique. 

Cadre photo numérique : comment choisir ? Commentcamarche.net, décembre 2012.

Les autres supports externes

 

En dehors de ces supports classiques, une foule de possibilités s'offre à vous pour regarder vos photos préférées : impression de t-shirts, de mugs, de calendriers, de cartes de voeux... L'usage ludique des photos est infini. Vous pouvez aussi faire imprimer vos cartes de visites avec vos images. Moo par exemple est une société britannique qui vous permet de faire imprimer vos cartes et d'autres produits à partir d'une sélection de photos déposées sur Flickr, à des prix très raisonnables et avec un beau rendu. 

Moo (site pour l'Europe, cliquez sur le drapeau pour accéder au site américain) : http://uk.moo.com/fr/ 

Alors, il serait vraiment dommage de laisser vos photos dormir dans votre ordinateur ou, encore pire mais si fréquent, sur la carte mémoire de votre appareil photo ! Profitez de vos équipements pour les faire défiler et les partager, faite-les imprimer, visionnez-les où bon vous semble, offrez-les... Chaque image est un petit morceau de vous-même à savourer, par vous-même et ceux qui vous sont chers. 

 

Tous les chiffres citées sont extraits du Baromètre photo API/IPSOS vague 2012. Les proincipales tendances du marché. Rédigé par Marc Héraud, Rémi Oudghiri, Lise Brunet et Sarah De Barthes. Téléchargeable au format .pdf.

Illustrations, de haut en bas :

gurana via photopin cc

Capture d'écran page de téléchargement de Picasa 3.9, picasa.ggogle.fr

Bob AuBuchon via photopin cc

 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire