Université de Poitiers

15, rue de l’Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9
FRANCE

Tél: (33)  (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 5014


Les argiles de Mars : pas besoin d’eau, juste une preuve terrestre. Démonstration à l’Université de Poitiers

Les argiles de Mars : pas besoin d’eau, juste une preuve terrestre. Démonstration à l’Université de Poitiers

Les travaux d’une équipe franco-américaine menés par des chercheurs de l'Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers (CNRS/ Université de Poitiers) montrent que certaines argiles de Mars ont vraisemblablement une origine magmatique.


Pour étayer leur hypothèse, les chercheurs ont étudié les basaltes de l’atoll de Mururoa (Polynésie Française). Ces basaltes contiennent des argiles ferro-magnésiennes similaires à celles détectées sur Mars.

Les chercheurs ont montré que ces argiles se sont formées à partir de liquides magmatiques résiduels riches en eau. La formation de ces argiles ne nécessite pas la présence d’eau liquide dans ce cas.

En plus de ces éléments, les scientifiques ont aussi montré que le spectre infrarouge des argiles martiennes mesuré par les orbiteurs Mars Express et Mars Reconnaissance Orbiter, est identique à celui des argiles de Mururoa.

Ce qui réoriente une part des recherches de vie sur Mars vers d’autres secteurs et qui réduit la durée de la période «aquatique» de Mars.

Les argiles martiennes n'ont pas toutes été formées par l'action de l'eau liquide