Recommander cette page à un(e) ami(e)

Un avant gout du futur : la logique interférée des ordinateurs quantiques au LPT de Toulouse

Un avant gout du futur : la logique interférée des ordinateurs quantiques au LPT de Toulouse

Même si on n’a pas une compréhension très précise des problèmes présentés en physique des ordinateurs quantiques, cet article a le mérite de nous faire prendre conscience des moteurs de la recherche et des mérites de la recherche théorique rigoureuse : quand une théorie est bien construite, on en déduit des effets qui peuvent représenter un immense potentiel.

Marie Curie a prédit la faisabilité de la fission de l’uranium autour de 1925, Tsiolkovski avait prédit, en 1873, comment s’arracher à la gravitation terrestre et en 1903 comment le faire en pratique («La Terre est le berceau de l'humanité, mais on ne passe pas sa vie entière dans un berceau.»), William Thomson dit Kelvin prédit en 1848 une limite de température autour de -273° C, etc. Les exemples ne manquent pas dans tous les domaines et ce sont ces prédictions qui orientent ensuite la recherche pratique et expérimentale.

Dans le cas des ordinateurs quantiques, on se sert de la théorie de Gauss pour minimiser l'impact des erreurs de mesure (énoncée en 1809 !) mais aussi de la prédiction quant aux capacités de calcul d’un tel ordinateur.

«Un physicien du LPT (Laboratoire de physique théorique de Toulouse) et ses collègues d'outre-Atlantique (IQC et MIT) proposent un nouvel algorithme quantique qui permettra, aux futures générations de chercheurs disposant d'un ordinateur quantique, d'accélérer de manière exponentielle leur procédure d'ajustement.
  
Contrairement à un ordinateur classique, un ordinateur quantique utilise des effets d'interférence entre un grand nombre de chemins de calcul et peut ainsi accélérer le calcul.

L'intérêt pour ces ordinateurs quantiques est de plus en plus grandissant, surtout depuis que Peter Shor a montré en 1995 qu'un tel ordinateur pourrait factoriser des nombres entiers de façon exponentiellement plus rapide que le meilleur algorithme connu tournant sur un ordinateur classique.

Une course vers la réalisation d'un ordinateur quantique a alors commencé dans des laboratoires du monde entier. »

Pour l’article complet : Un nouvel algorithme quantique pour l'ajustement de données