UQAM - Université du Québec à Montréal

405, rue Sainte-Catherine Est
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal (Québec)
Canada
H2L 2C4

Tél.: 514 987 3000


La détresse des producteurs de lait

La détresse des producteurs de lait

La vie des agriculteurs est reconnue pour ne pas être des plus faciles. Dans certaines régions du monde, le taux de suicide des agriculteurs est deux fois supérieur à la mo­yenne nationale. Doctorante en psychologie, Ginette Lafleur s’in­téresse à la détresse psychologique des agriculteurs depuis quelques années déjà. Elle a corédigé un pre­mier rapport pour la Coopfédérée, en 2006, qui dressait un portrait alarmant de la situation.

Plus récemment, elle a mené une en­quête révélant que 45 % des pro­ducteurs de lait québécois estiment que leur niveau de stress est élevé, contre 27 % de la population québécoise en général. Cette enquête, conduite dans le cadre de ses études doctorales, sous la supervision de Michel Tousignant, professeur associé du Département de psychologie, et d’Yvan Droz, anthropologue et chargé d’enseignement à l’Institut des hautes études internationales et du développement, à Genève, lui a permis de rejoindre 1 800 pro­ducteurs de lait provenant du Québec, de la Franche­Comté, en France, et de la Suisse romande. L’enquête mesurait le niveau et les facteurs de stress, la détresse psy­chologique et les idées suicidaires des agriculteurs.

Pour lire la suite de l’article


Crédit photo : hans s via photopin cc