Portrait d'enseignant : Pascale Bobillo (Montpellier 2)

Portrait d'enseignant : Pascale Bobillo (Montpellier 2)

Par Pascale Bobillo, enseignante à l'Université de Montpellier 2.

"Je suis Maître de conférences à la Faculté des Sciences de l’Université Montpellier 2. J’ai toujours enseigné en présentiel enrichi.

En 2007, Unisciel est né. J’ai immédiatement été séduite par le concept: créer des ressources de qualité, les mutualiser, les mettre à disposition de la communauté. En effet, dans tous nos cours, nous allons prendre des ressources diverses (schéma, illustration, capsule vidéos ..) sur le web, dans des publications et ouvrages, sans vraiment tenir compte des droits d’auteurs, plus souvent par négligence que pour tout autre motif. Disposer d’un vivier de ressources sous licence créative commons libère de ces contraintes et permet également de voir les diverses pédagogies déployées par les confrères. J’ai donc déposé un projet de création de ressource et j’ai ainsi intégré complètement mon cours de troisième année (L3) de la mention biologie dans les ressources Unisciel. Le format choisi par cette UNT, la chaine éditoriale ScénariChain, et son modèle documentaire, scoup, est très pertinent puisqu’il permet de poser les ressources n’importe où (plateforme pédagogique, serveur de ressource ...) sans avoir à modifier quoi que ce soit.

Ces ressources sont toujours utilisées dans le cours de L3 qui est dispensé à distance.

Depuis l’année dernière, j’enseigne dans une UE de première année (L1) de la mention biologie avec trois autres collègues. Cette expérience est toute nouvelle pour moi. C’est une chose d’entendre parler de l’échec en première année universitaire, ça en est une autre que de la ressentir directement. Constatant notre échec avec un dispositif classique, cette année j’ai proposé à mes confrères de construire un site de cours particulier, isolé, que nous avons baptisé BioMEval. Celui‐ci proposerait des quiz et des ressources de remédiation, et les étudiants y travailleraient en totale autonomie. Puis, à la fin des cours classiques, les parcours pédagogiques seraient fermés et la version des quiz en autoévaluation (quiz avec les réponses) serait mise à la disposition des étudiants.

Il fallait, à mon sens, offrir un bonus aux étudiants en échange de leur travail pour les attirer vers ces ressources. Nous avons opté pour une note de contrôle continu un peu particulière puisqu’elle ne compterait dans l’évaluation qu’à la seule condition qu’elle soit bénéfique pour l’étudiant. Le concept posé et entériné par mes collègues, j’ai bâti une première série de parcours pédagogiques sur ce principe. Le premier d’entre eux a pour vocation de positionner nos étudiants vis à vis de leurs acquis du lycée: il a donc été construit en utilisant le plus possible la banque de test de positionnement d’Unisciel et en lui adossant des ressources de la pédagothèque en remédiation, adaptées aux notions abordées dans chaque question. En biologie, nous avons besoin de notions de maths, de physique et de chimie : de ce fait tous les domaines thématiques autant aux niveaux de la banque de questions que de la pédagothèque ont été utilisés.

Trois autres parcours ont été ensuite construits avec des questions de quiz issus d’autres ressources d’Unisciel ainsi que des questions créées spécialement en accord avec les notions abordées dans ma partie de cours. J’y ai également adossées des liens vers des sites issus de la pédagothèque d’Unisciel qui expliquaient le même concept mais sous un angle différent du mien.

Au vu de ces constructions, mes confrères ont rajouté des quiz sur leurs parties de cours, ce qui nous a amené à avoirs 11 parcours pédagogiques.BioMEval a ouvert en janvier 2013. Les parcours pédagogiques viennent juste d’être fermés et la version des quiz en autoévaluation (quiz avec les réponses) sont maintenant ouverte

Nous n’avons pas suffisamment de recul pour appréhender pleinement les effets de notre dispositif sur l’apprentissage. Néanmoins, le premier fait notable est que, globalement, nos étudiants (environ 700) ont majoritairement (environ 80%) essayé de faire/testé les parcours pédagogiques. Le second fait surprenant est qu’ils y ont passé beaucoup plus de temps que ce que nous avions prévu. Ainsi sur chacun des quiz, ils ont travaillé en moyenne 40 min (et plus de 2h pour un grand nombre d’entre eux). Par contre, compte tenu de la construction de ce cours, nous ne pouvons pas savoir s’ils ont ; ou non, travaillé sur les ressources proposées en remédiation.

Un forum a été ouvert pour avoir le retour des étudiants sur le concept de BioMEval, pour qu’ils puissent s’exprimer. Les avis que nous avons actuellement ne sont pas significatif du fait du nombre de réponses par rapport à l’effectif, mais ils montrent, pour l’instant, que nos étudiants aiment ce système, le qualifie d’intéressant et d’innovant, et proposent des modifications, montrant par là même qu’ils sont très constructifs. Il apparait clairement que la comptabilisation de leur travail en contrôle continu est certainement l’explication à leur motivation et donc au succès de ce cour.

A travers cette expérience tout à fait particulière, la banque de positionnement proposée par Unisciel s’est révélée fort utile et nous allons la proposer à la direction pour évaluer tous les étudiants entrant en L1."