BeezNest

N'hésitez pas à prendre contact avec
notre délégué commercial en Belgique :

e-mail : rudy.willems@beeznest.com

Gsm : +32(0)489.631.160

Skype : rudy.willems18

Bruxelles
Belgique


Travaux d'étudiants dans un LMS, comment faire face aux problèmes d'espace disque !

Travaux d'étudiants dans un LMS, comment faire face aux problèmes d'espace disque !

Dans cet article, nous parlerons de la gestion d’un LMS lorsque tous les travaux institutionnels déposés par les étudiants doivent être transmis par le biais du LMS, et ce que cela signifie si vous avez plusieurs milliers d’étudiants.

Cet article est basé sur le cas de l’un de nos clients qui gère des cours d’anglais présentiels pour environ 55 000 étudiants dans un cycle mensuel.

L’institution a commencé à travailler avec nous en 2012, il y a déjà 5 ans que nous avons commencé à développer la configuration personnalisée de leur portail Chamilo. Grâce à une vision commune de leur direction et de la nôtre, ils ont été en mesure d’offrir un meilleur service et donc une plus value importante à leurs étudiants. Là où les travaux mensuels (de fin de cycle) sur plusieurs feuilles de papier A4 étaient transmis par tous et à chaque étudiant, tous les étudiants maintenant (depuis le début de 2015) ont  l’obligation de télécharger leur travail en ligne, que ce soit à partir des installations de l’établissement, ou à domicile.

Avantages environnementaux

Avant de nous plonger dans les questions plus techniques, attardons-nous sur une brève analyse de l’un des bénéfices que l’utilisation d’un LMS peut offrir…

Avec une moyenne mensuelle de 1,5 feuille de papier par étudiant, l’institution économisera le chiffre impressionnant de 990 000 feuilles de papier qui auraient dû être imprimées dans le courant de l’année et détruites un peu plus tard.

Pour reprendre l’estimation de Conservatree.org et ePayPlus (dont nous utilisons l’illustration ci-dessus), les économies générées par cette décision institutionnelle sont les suivantes :

  • 120 780 litres d’eau

  • 6,732 kilogrammes de CO2 (près de 7 tonnes de CO2)

  • 495 kilogrammes de déchets solides

Ceci ne tient pas compte des déchets et du CO2 générés par le centre de données, avec un seul serveur physique qui gère tout le système (plus les sauvegardes passives), mais il est très peu probable qu’il dépasse 1 tonne de CO2 par an, préservant l’atmosphère d’au moins 5 tonnes de CO2.

Alors que les résultats de cette mise en œuvre d’un portail Chamilo professionnel sont vraiment impressionnants, cet article parle des défis de la gestion d’un tel système.

pour lire la suite de notre article, veuillez suivre ce lien : Lire la suite