La présence d’éducateurs masculins renforce l’adaptation sociale des enfants

Une étude de l'Université Sherbrooke ont mis en valeur l'importance de la mixité dans le milieu éducatif.

Université de Sherbrooke
  • 2500, boulevard de l'Université
    Sherbrooke Québec
    J1K 2R1

    Tél: 819 821-7000

La présence d’éducateurs masculins renforce l’adaptation sociale des enfants

Les hommes forment à peine 5 % des éducateurs dans les services de garde du Québec. Les effets de leur présence sur les enfants sont méconnus et ont été très peu étudiés par les chercheurs. La professeure Thérèse Besnard, du Département de psychoéducation de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke, a dirigé une recherche de 3 ans en observant quelque 200 enfants ainsi que 60 éducateurs et éducatrices dans 25 centres de la petite enfance (CPE) du Québec.

Son constat : mis à part des spécificités mineures, il n’y a pas de différences fondamentales quant aux approches éducatives entre hommes et femmes. Par contre, elle note que les enfants qui côtoient des éducateurs des deux sexes se trouvent mieux outillés en termes d’adaptation sociale et présentent moins de problèmes de comportement.

 

 

Crédit photo : oliveromg / Shutterstock.com

Niveau : Populaire

Sujets :
Famille - Femmes - Hommes - Enfants Emploi - Travail - Chômage Évaluation - Reconnaissance des acquis Éducation spécialisée Enseignement - Didactique - Pédagogie Méthodologie d’étude et de recherche Normes et standards

Mots-clés :
mixité ,
Hommes ,
Femmes ,
Éducateurs ,
Université de Sherbrooke