Licence to heal : les premiers soins à la sauce jeu vidéo

Un vrai faux jeu vidéo, prétexte pour aborder les premiers soins et les cours de secourisme chez les 35 ans et moins

Sociétés
Licence to heal : les premiers soins à la sauce jeu vidéo

Le monde du jeu vidéo teinte la culture populaire, particulièrement chez les 35 ans et moins. Cette culture est devenue si forte que les codes et expressions sont entrés dans leur langage. Conséquemment, ce vocable et cet univers peuvent devenir un moyen de connecter avec cette frange de la population. C'est dans cette optique que la Croix-Rouge a créé une page sur un faux jeu vidéo, prétexte pour parler des premiers soins en cas d'accident.

La page « Licence to heal » ressemble véritablement à un manuel d'instructions d'un jeu vidéo. Il y a de splendides illustrations dans chaque section. Même la presse française spécialisée dans les jeux vidéo s'est prêtée au jeu en créant de faux extraits de critiques comme il est possible d'en voir sur les jaquettes de jeux.

Ainsi, de nombreux termes du lexique du « gamer » sont utilisés. Par exemple, le site parlera de :

  • « healer » pour désigner un secouriste
  • « lieu du frag » pour aborder la scène d'un accident
  • les « pdv » (points de vie) du joueur down pour signifier les signes vitaux de la victime
  • les renforts pour les services de sécurité
  • les « manips pour le respawn » pour parler des manœuvres de réanimation


En fin de page, ils auront même droit à des « commandes », c'est-à-dire des indications pour savoir quoi faire lors de certaines situations précises. Ce qui peut sembler une grosse blague pour joueur remplit deux buts.

  • Premièrement, leur apprendre quoi faire s'ils sont témoins d'un accident pour préserver la vie des blessés.
     
  • Deuxièmement, pour la Croix-Rouge, c'est une façon de les convier à prendre des cours de premiers soins afin de devenir, comme le dit le site, une personne en mesure de sauver les autres dans la vraie vie. Un « healer IRL » comme s'amusera à dire les auteurs du site.
     

Licence to heal, malgré sa présentation trompeuse, n'est pas donc pas un jeu vidéo. Par contre, il s'agit d'un formidable moyen d'aborder la question des cours de secourisme et l'importance de savoir quoi faire dans des situations d'urgence.

Autant la presse spécialisée dans le jeu sérieux que dans le jeu vidéo ont souligné l'initiative fort astucieuse de la Croix-Rouge. Une visite qui sera donc incontournable pour les « gamers ».

Niveau : Populaire

Sujets :
Jeux informatiques Urgence - Premiers soins

Mots-clés :
Premiers secours ,
Urgence ,
Références ,
Accident ,
Esthétique Du Jeu Vidéo ,
jeu vidéo ,
Canular