Usul, la chaîne YouTube d’éducation populaire 2.0

Vulgariser la politique et la philosophie pour être accessibles à tous.

Indépendants - Ressources gratuites
  • .

Usul, la chaîne YouTube d’éducation populaire 2.0

Quand on n’a pas de diplôme, qu’on est autodidacte et réfléchi, et qu’on veut comprendre les choses, on cherche quels moyens nous permettraient d’apprendre plus facilement, comme, par exemple,  “C’est pas sorcier” ou  “Il était une fois la vie”, deux émissions qui offrent la connaissance à la portée de tous de façon ludique.

Usul

Usul, ancien chroniqueur très connu des gamers sur Jeuxvideos.com, a créé sa proche chaine YouTube, Usul 2000, avec une série intitulée "Mes chers contemporains", pour aborder des sujets politiques, philosophiques et médiatiques, et inviter les usagers à réfléchir sur des sujets de société qui nous concernent tous.

D’une durée moyenne de trente minutes, les vidéos d'Usul sondent un sujet de manière, certes, très subjectives et pointées d’humour, pour vulgariser des thèmes avec des personnalités moins connues que celles présentées dans les médias en général.

Dans ses vidéos, il pense tout haut et invite à réfléchir en intégrant des archives d’émissions de journaux télévisés qu’il décortique et compare pour penser par soi-même et non par les idées dominantes.

Hors consensus

Bien que ses propos soient loin d’être objectifs, sont but principal tente d’apporter un outil éducatif pour amener à s’instruire. (Il lui est d’ailleurs arrivé de revenir sur ses propos en ayant défendu Etienne Chouard.)

Le succès de ses vidéos lui a ouvert les portes à La Sorbonne et à Sciences-Po où il participe activement à des conférences. Son souhait serait qu’il puisse être invité également ailleurs

Usul a également un compte Twitter où il y partage des ressources différentes que celles sur sa chaîne pour inciter l’internaute à encore plus développer sa manière de penser et être moins dépendant de l’info de masse.

Sa chaîne est aujourd’hui financée uniquement par son public (crowdfunding) et n’intègre aucune publicité. Les versements se font via Tipeee, une plateforme de financement qui compte plus de mille personnes versant un total de 7 500 euros pour chacune de ses productions.

Pour chacune de ses émissions, il prend le temps de fouiner, d’analyser les documentaires pour récupérer des extraits, lire des livres et enfin, réaliser l’émission.

Nouvelle approche de débats

Rendre la parole et la réflexion au citoyen est pour lui essentiel pour cesser les logiques ancestrales et désuètes encore trop présentes sur Internet à l’heure actuelle.

Sa chaîne serait un fil conducteur pour que ses affiliés soient engagés, prennent la parole mais il espère aussi que l'initiative fasse naître des vocations pour une démocratie plus horizontale dans une société devenue, selon lui, trop verticale tant dans les médias, les entreprises qu'en politique. Il souhaite que les utilisateurs de YouTube s’accapparent de sujets pour en débattre comme quelques-uns le font déjà.

Niveau : Populaire

Sujets :
Politique - Affaires publiques Journalisme - Reportage Internet - Médias interactifs Politique

Mots-clés :
médias ,
YouTube ,
Journalisme