Un jeu multijoueur sur les enjeux du développement durable

L'adaptation d'un jeu de plateau fort instructif sur le développement durable

Sociétés
Un jeu multijoueur sur les enjeux du développement durable

Il est plutôt rare que les serious games soient des adaptations. Ils essaient plutôt de tirer leur épingle du jeu et accomplir leur tâche en informant ou sensibilisant le public sur des sujets d'actualité. Or, Terrabilis est un cas à part puisqu'il s'agit d'un jeu de plateau ayant reçu le label COP21 car il aborde intelligemment les questions de développement durable et comme cette actualité dure...

Désormais disponible gratuitement sur les machines Android et Apple ainsi que sur les PC, tous peuvent s'y adonner en ligne avec des inconnus ou jusqu'à 4 en local sans avoir besoin de connexion Internet.

Écolotique

Le principe est simple. Tous ont été élus maire de leur ville. Chacun doit la faire prospérer. Pour cela, il faut la développer. Au début de leur tour, le joueur tourne une roue. Si elle s'arrête sur développement, il peut construire un bâtiment pour sa ville ou en améliorer une. Quand elle tombe sur « Parlement », il a la possibilité de mettre en place une loi.

Évidemment, chacune de ses actions a un impact sur les ressources du jeu à savoir l'argent, l'énergie, la qualité de vie, les ressources naturelles et la cote de popularité auprès des électeurs. De plus, un thermomètre est affiché à la droite de l'écran. À chaque décision ayant un impact négatif sur la planète, celui-ci grimpe d'un cran jusqu'à son explosion. Heureusement, une partie comprend 3 thermomètres, mais s'ils explosent tous, c'est la fin de la planète et de la partie.

La roue contient aussi des événements aléatoires (dont des questionnaires) qui peuvent modifier les ressources, l'état de la planète ou les finances d'un joueur.

Le gagnant est donc celui qui termine un tour de piste (c'est-à-dire 6 actions de chacun des joueurs) en ayant 12 constructions dans sa ville. Or, la vitesse n'est pas la meilleure stratégie puisqu'à chaque tour de piste, le coût des installations et lois sont enlevés (ou additionnés s'il y a des gains) du compte en banque. D'autant plus qu'un joueur ne pouvant rembourser un emprunt bancaire (s'il y a lieu) perd la partie. Même issue pour ceux qui épuisent les ressources qualité de vie et ressources naturelles ou dont la popularité baisse en dessous de 5%.

Conscience des coûts, pas seulement financiers.

En plus du jeu, du contenu éditorial (textes et vidéos) permettent d'en savoir plus sur la gestion en développement durable, les énergies, les lois, la corruption, etc.

Sans être moralisateur, le jeu montre que bien qu'il faille opter pour une vision plus durable, il y a des coûts associés autant d'argent que de sympathie des populations. Il peut donc être tentant de vouloir les éviter surtout en début de partie, mais cela a des impacts sur le carbone rejeté dans l'atmosphère et les joueurs doivent alors payer la bourse du carbone. Un jeu de plateau complexe, mais divertissant sur un thème aussi difficile.

Terrabilis

Niveau : Populaire

Sujets :
Administration publique ,
Politique - Affaires publiques ,
Économie - Fiscalité ,
Développement durable

Mots-clés :
développement durable ,
Administration publique ,
Politique ,
Croissance économique ,
croissance verte ,
Environnement ,
Empreinte Écologique