Comprendre l'épargne et le budget à la sauce superhéros

Un serious game s'adressant aux adolescents pour leur apprendre les bienfaits d'un budget équilibré

Sociétés
Comprendre l'épargne et le budget à la sauce superhéros

L’avantage des jeux sérieux est de pouvoir intégrer des connaissances importantes qui peuvent sembler fastidieuses avec d'autres éléments qui intéressent l'étudiant potentiel.

Par exemple, quand la Banque Cantonale Vaudoise a voulu apprendre aux jeunes la gestion d’un budget et de ses dépenses, il leur fallait trouver quelque chose d’accrocheur. Avec la mode des superhéros très forte au cinéma et dans d’autres médias, il y avait là un bon filon pour un serious game.

Adolescent le jour, superhéros le soir

Ainsi, dans «Finance Mission Heroes», le joueur se crée un avatar d’adolescent (ou adolescente) qui vit dans un monde où des robots ont volé les économies des humains. Ainsi, si le personnage va à l’école le jour, il combat ces viles machines le soir. Or, pour arriver à les battre, il lui faudra se procurer du meilleur équipement et budgéter le peu d’argent qu’il possède et accumule.

Au début de chaque mission, le joueur doit aussi gérer le temps d’études pour avoir de bonnes notes, celui pour les petits emplois permettant d’amasser un peu de pécule et la mission en général.

Quand celle-ci commence, elle se présente comme un niveau vu du dessus dans lequel le personnage est contrôlé en cliquant sur le sol et sur un ennemi pour le combattre. Certains robots vaincus laisseront tomber des pièces.

Chaque mission réussie rapportera aussi de l’argent. Toutefois, les coûts d’achats ou de réparation — si nécessaires — sont déduits. Ainsi, le jeu comprend un calculateur pour voir si avec l’équipement actuel et le nombre de robots dans la mission sera rentable ou pas. D’ailleurs, rien n’empêche d’en répéter d’autres avant pour gagner de l’argent et améliorer son arme ou son apparence.

Si tout va mal au niveau de sa santé, il est même possible pour le joueur de quitter la mission avant avec les sous amassés pour éviter de les perdre. Une situation qui arrivera surtout en début de partie puisque la difficulté est importante.

Un enseignement riche sans explications

Si les ennemis sont toujours les mêmes dans chaque mission, les niveaux sont générés aléatoirement rendant le tout plus excitant pour le joueur. D’autant plus que certains robots sont plus agressifs que d’autres et ne seront pas situés au même endroit sur la carte.

Ce qui devrait plaire aux adolescents habitués à des jeux usant d’éléments aléatoires. Quant à la partie de gestion des finances, elle est plutôt bien intégrée et subtile. Il n’y a pas de documents ou de vidéos arrêtant la session de jeu pour expliquer des principes budgétaires. Le joueur devra donc apprendre par lui-même à établir un budget au risque de devoir recommencer la partie.

Niveau : Secondaire

Sujets :
Économie - Fiscalité Jeux informatiques

Mots-clés :
Jeu sérieux ,
Serious Game ,
Budgets ,
Économie ,
Adolescents ,
Super-héros ,
Suisse ,
Gestion ,
Argent