L’école dans l’autobus. Les technologies sans fil de plus en plus performantes***

Sociétés

En visitant le site « Aspirnaut», initiative de développement éducatif américaine, nous avons pris connaissance du projet «School-Begins-on-the-Bus» et « One-Room Satellite School in the Community».

Dans un contexte où les écoles en région drainent de plus en plus loin leurs élèves, les trajets s’allongent et rendent la vie difficile aux élèves au point de les inciter à l’exil ou au décrochage scolaire.

L’idée est de fournir des ressources éducatives dans la communauté même autant que possible, de rendre les trajets de déplacement plus intéressants et de personnaliser les enseignements, d’augmenter leur valeur perçue par les individus.

D’où l’idée d’utiliser la communication sans fil, des cours à distance adaptés et d’impliquer des administrations scolaires dans le projet.

Reste le problème de la technologie, qui apparemment est de moins en moins un problème : une compagnie comme KVH offre un ensemble capable de transformer un autobus en relais sans fil (Hot Spot) pour moins de 2 000 $, l’abonnement tourne ensuite autour de 80 $ par mois pour un accès illimité à Internet à une vitesse de 400 à 700 Kbps.

Ce qui est somme toute très abordable pour garder des écoles ouvertes et des élèves assidus.

Aspirnaut

KVH