Les flux RSS, avec ou sans Google

Google Reader disparait mais ce n'est pas une raison pour abandonner les flux RSS, bien au contraire.

Sociétés

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Les flux RSS, avec ou sans Google

Voici un an et demi, Pierre Nobis posait déjà la question : assiste t-on à la fin des flux RSS, désormais concurrencés par les réseaux sociaux ?

Sa réponse était claire : 

On s'aperçoit donc qu'il est peut-être un peu précipité de négliger, voire d'abandonner les flux RSS d'autant plus que de nouveaux services comme Sindup ou Netvibes Dashboard continuent d'intégrer cette technologie dans leurs fonctionnalités de base.

À l'époque, personne n'aurait pu imaginer qu'une des applications les plus célèbres d'aggrégation et de lecture des fils RSS, Google Reader, vivait ses derniers mois. C'est pourtant le cas maintenant, puisque Google a annoncé la fermeture de son service pour le mois de juillet 2013, provoquant une mini-tempête chez les geeks et veilleurs confirmés, apparemment très attachés à "GR", comme on dit. 

Le "fond de veille" : utile en toutes circonstances

 

Une veille structurée en effet se passe difficilement des flux RSS. Les ressources remontées par ces flux constituent "le fond de veille", comme on parle de "fond d'épicerie" dans les placards de la cuisine : un ensemble d'éléments indispensables (tels que les oeufs, le riz, la sauce tomate, la farine, le sucre, etc.), qui servent à confectionner de multiples plats. De la même façon, il est des sites sur lesquels on est certain de trouver de très bonnes ressources, et souvent. Ce sont ce que l'on appelle "nos sites préférés", les valeurs sûres, qu'on aime retrouver après une folle virée dans les réseaux sociaux et leurs trouvailles étonnantes, inattendues, drôles parfois, stupides aussi, mais qui restent trop souvent des "one shot", des coups d'éclats uniques, perdus dans un océan de ressources plus communes.

Pour "nos sites préférés" donc, rien ne vaut un bon lecteur de flux RSS. Et GR faisait bien l'affaire; autant profier de son adresse gmail pour utiliser un maximum de services Google, n'est-ce pas. 

D'autant plus qu'on peut habiller GR d'une robe nettement plus sexy que celle que lui avait attribuée son papa de Mountain View : Feedly transforme d'un coup de baguete magique notre avalanche de billets pris dans les mailles du RSS en d'élégantes pages de magazines. Mais une fois GR rentrée à la cuisine, qui va animer le bal du RSS ?

Eh bien, les services et outils ne manquent pas. C'est ce qu'indique Béatrice Foenix-Riou dans l'excellent diaporama qu'elle a présenté lors d'un atelier réalisé par l'ADBS lors du salon Documation - MIS, le 21 mars 2013. Ce diaporama est en accès libre sur Slideshare :

 

On constate donc qu'il existe pas moins de 7 catégories d'outils différents pour remplacer GR :

  1. Les clients de messagerie;
  2. Les navigateurs;
  3. Les extensions de navigateurs;
  4. Les portails personnalisés;
  5. Les services en ligne;
  6. Les logiciels monopostes;
  7. Les solutions de veille.

Cette dernière catégorie étant la plus sophistiquée, mais aussi la plus onéreuse de toutes. 

Mais rien qu'avec les 6 catégries précédentes, le choix est vaste. B. Foenix-Riou conseille aux utilisateurs de Google Reader d'exporter leur fichier de flux RSS (et explique comment le faire dans la diapo 31) pour tester les différents outils en grandeur nature, c'est à dire non avec une petite poignée de flux mais avec l'ensemble de ceux auxquels on est effectivement abonné. 

Feedly remporte la mise

 

Nombre d'habitués de Google Reader semble pourtant avoir déjà effectué leur choix d'outil de remplacement. Feedly a en effet gagné 3 millions d'utilisateurs dans les deux semaines qui ont suivi l'annonce de Google, nous apprend Valentin Pringuay sur Presse-Citron. Ce qui a pratiquement doublé leur nombre, puisque Feedly comptait 4 millions d'utilisateurs avant le 13 mars 2013... L'équipe de Feedly va donc profiter de l'aubaine de la disparition de GR pour améliorer ses performances et surtout, développer une offre premium payante destinée à rassurer les utilisateurs. Car tant qu'un service est gratuit, il peut disparaître du jour au lendemain. C'est ce que rappelait d'ailleurs B. Foenix-Riou dans l'une de ses premières diapos : Google est devenu un "antonomase du web". L'antonomase est une figure de rhétorique qui consiste à substituer un nom propre à un nom commun : un Bic, un Frigidaire, des Clarks, etc. Googler est entré dans le dictionnaire de la langue française avec le sens de "chercher sur Internet". Mais Google est une société privée (comme Bic, comme Frigidaire...) qui fait ce qu'elle veut avec ses produits gratuits et peut donc les détruire sans états d'âme et sans que quiconque puisse s'y opposer.

Cette disparition représente peut-être un mal pour un bien, d'après V. Pringuay : les concurrents de GR s'agitent pour attirer les utilisateurs de flux RSS, ce qui est porteur d'innovation et va probablement faire monter la qualité du service. 

Si vous souhaitez adopter Feedly, dont le seul défaut est de lire à livre ouvert dans votre navigation Internet (diaporama de B. Foenix-Riou, diapo 15), vous trouverez sur 6ma.fr un tutoriel extrêmement complet pour en exploiter les nombreuses fonctionnalités. Les concepteurs de cette application affirment que dès le premier juillet 2013, Feedly se passera de votre compte Google, actuellement indipensable pour s'y connecter. Compte-tenu des enjeux, on les croit sur parole.

Abonnez-vous aux flux RSS de votre choix sur Thot Cursus : http://cursus.edu/rss/ 

LIENS :

Nobis P. : La fin des flux RSS ? Thot Cursus, 24 octobre 2010.

Foenix-Riou B. :  Quelques pistes pour remplacer Google Reader. Le blog de Recherche éveillée.com, 28 mars 2013

Pringuay V. : Feedly annonce ses plans (et son modèle économique) pour remplacer durablement Google Reader. Presse Citron, 2 avril 2013.

Desrousseaux Q. : Comment utiliser Feedly pour lire ses flux RSS ? 6ma.fr, 21 mars 2013.

Illustrations : 

Oleksly Mark, Shutterstock.com 

Capture d'écran d'une page d'accueil de Feedly

Sujets :
Applications - Bureautique,
Gestion de l’info - Biblio,
Techniques de veille

Mots-clés :
RSS,
Google,
Outils De Veille,
Veille,
Abondance,
Feedly