Robot pédagogique agricole

Le robot de co-développement

Sociétés
Robot pédagogique agricole

En faisant une liste sommaire des types de production agricole, d’environnements, de sols et d'ennemis des cultures, on en vient à la conclusion que ce ne seront pas quelques modèles de robots qu’il faudra développer mais bien des centaines.

Robots cueilleurs, robots désherbeurs, robots fertiliseurs, robots insectivores… chacun adapté à une culture et terrain, capable de considérer la croissance et l’évolution des plants et de la production. Légers et peu énergivores, ils sont assurés de révolutionner l’agriculture, ne serait-ce que pour ces seules qualités; sans compter qu'ils constituent une réponse au manque de main-d'oeuvre.

Devant cette révolution annoncée, aucune compagnie ne pense occuper tout le marché à elle seule, d’autant moins qu’il faut parallèlement former des milliers de techniciens à mesure que la popularité de ces machines s’étend.  La solution la plus évidente consiste à impartir le travail de recherche, de développement et de formation aux écoles. Ils apprendront du même coup à  programmer ces robots, à les adapter et à les faire évoluer, la compagnie pouvant dès lors se concentrer sur leur production et sur les réponses aux besoins identifiés.

Un robot de recherche et de développement.

C’est ainsi que la compagnie Naïo propose son robot pédagogique «Little OZ» aux organismes de formation.   La version « recherche » du robot agricole Oz est un robot mobile roulant, robuste et sécuritaire, que les étudiants peuvent programmer sans perdre de temps ni prendre de risque mécanique. Outil pédagogique modulaire, il permet aux étudiants de programmer un robot autonome.

Des tâches telles que cartographie, navigation, collecte de données, coopération multi-robots sont proposées et peuvent faire l’objet de projets d’équipe ou de classe. La programmation se fait en C++ mais des librairies des contrôles sont fournies (déplacements, sécurité, acquisition capteurs, etc.), ce qui rend la programmation nettement plus accessible.

Le robot pèse 110Kg, peut porter environ 60 kg, se déplace à 0,3 m/s, possède un système de GPS, des capteurs Kinect, des caméras, un Lidar, etc. et jouit d’environ 4 heures d’autonomie. Il peut donc se promener dans un rayon maximum de 2 km et revenir à sa base. S’il travaille le long de son trajet, la distance sera plus courte évidemment, mais de combien ? C’est justement ce genre de données qu’il est intéressant de connaître pour apprendre comment utiliser intelligemment les robots agricoles.

Pour plus d’informations :

Naïo technologies - http://www.naio-technologies.com/

Autre robots agricoles sur le marché :

Niveau : Professionnel

Sujets :
Agriculture - Plantes Robotique - Électromécanique

Mots-clés :
Robot,
robot éducatif,
Robotique ,
Agriculture