Games for Change, organisation internationale pour changer le monde par le jeu

Il n’est pas toujours facile d’aborder des sujets délicats par le biais des médias classiques. Déjà, le public se voit sans cesse interpellé par les actualités, la publicité et autres informations au quotidien, mais il lui est aussi difficile de tout prendre en considération.

Sensibiliser autrement

Le concept de changer le monde par le jeu a débuté aux Etats-Unis il y a un peu plus de dix ans avec, notamment, Darfur is dying, un Serious Game créé par un groupe d’étudiants de l’Université de Californie du Sud pour sensibiliser le public au génocide de Darfur. Premier du genre, il connaîtra un grand succès médiatique à tel point que le Congrès américain proclamera officiellement le drame en tant que génocide.

D’autres jeux apparaîtront alors, par la suite, qualifiés de jeux à impact sociaux comme, notamment Inside Disaster dans lequel vous prenez le rôle d’un journaliste ou d’un survivant après le terrible tremblement de terre à Haïti, Food Force, une réalisation sur le programme alimentaire mondial des Nations-Unies, Envers et contre tout, dans lequel vous prenez le rôle d’un réfugié politique,… et des centaines d’autres tout aussi captivants et destinés à sensibiliser l’opinion.

Organisation internationale sans but lucratif, Games for Change a vu le jour en 2004 à New York et dont l’objectif consiste à promouvoir l’usage des jeux à impact social comme le racisme, l’éducation, le handicap, l’écologie, l’environnement, la santé, les droits de l’homme, l’humanitaire, le politique, l’estime de soi, etc….

L’ONG organise rapidement son festival qui remporte un vif succès vanté par les plus grands. Le monde éducatif rejoint rapidement le projet et deux ans plus tard, ils créent le «Fames for Learning Institute» à New-York avec le soutien de Microsoft Research et Motorola. La réélection de Barack Obama consolide encore plus le projet.

Implantée par la suite dans différents coins du monde, l’organisation s’est développée en Europe (http://www.g4ceurope.eu), en Amérique latine, en Corée, ainsi qu’en Australie et en Nouvelle-Zélande, l’organisation encourage la création et la distribution de ces jeux en mettant en avant les meilleures pratiques et en aidant le public, les entreprises, mais aussi les organisations et les gouvernements à tirer le meilleur parti des jeux ludiques à des fins sérieuses.

Leur rôle consiste également à soutenir les développeurs dans leurs nouveaux projets pour trouver des opportunités d’affaires et des investissements.

Games for Change offre également une série de services payants en guidant et conseillant les organisations et personnes à la promotion de leurs créations selon leurs besoins. Des ateliers sont organisés en fonction des demandes. Un laboratoire d’analyse de jeux existants a également été établi ainsi que des méthodologies d’usage, des conseils tant pour les acheteurs, les développeurs que les utilisateurs.

Game for Change, c’est aussi des communautés d’échanges, des concours, des événements thématiques tout au long de l’année, des interviews de spécialistes, des opportunités, des cours pour apprendre à utiliser les outils, des ressources.

Plus besoin aujourd’hui de le prouver, les Serious Games sont des outils essentiels dans les efforts humanitaires et éducatifs. Faire valoir le bien social et l’engagement par le biais du divertissement porte ses fruits, mais il reste encore beaucoup de travail à faire.

Niveau : Professionnel

Sujets :
Développement international Jeux informatiques Production médiatique - Support scène Travail collaboratif

Mots-clés :
Jeux Sérieux,
Développement