Analyses (1)

Didactique (1)

(1)

  • Le handicap invisible : les lacunes en littératie

    L'analphabétisme semble un fléau qui n'atteint que les pays en voie de développement. Et pourtant, tous les pays sont touchés. L'exemple québécois en est un patent: près de 49% des personnes de 16 à 65 ans ont un niveau de littératie trop bas. Comment cela s'explique-t-il et comment améliorer cette situation?

    grandperelit.jpg

(1)

  • Analphabétisme linguistique

    Comment apprendre une langue dont le système graphique est complètement différent du nôtre ? Un sacré effort intellectuel doit être fourni, sans oublier une bonne dose de courage et une discipline de fer ! Petits exemples (avec solutions !) en japonais et en russe.

    ALP08.jpg

Veille (2)

(2)

  • Lire avec son doigt... sans voir ou sans savoir lire

    Pour l'autonomie des personnes malvoyantes ou analphabètes, cet appareil constitue une promesse intéressante.  Mais on peut aussi imaginer que les effets d'un tel accessoire en alphabétisation sera plus important que la formation classique dans la mesure ou les personnes qui en seront équipées liront simplement plus souvent, ce qu'elles veulent en quand elles le veulent.

    FingerReader.png
  • Des livres à portée de téléphone pour les pays en développement

    À quoi sert d'apprendre à lire si l'on n'a ni livre, ni magazine pour entretenir ses compétences et élargir ses horizons ? Dans les pays en développement et en Afrique en particulier, Worldreader donne accès à plus de 29.000 e-books gratuits dont une grande partie provient du site Amazon. On trouve néanmoins dans la bibliothèque des contenus locaux dont certains sont utilisés dans l'enseignement mais en revanche pas encore de contenus francophones.

    worldreader.png

Rencontres (1)

Activités (1)

(1)

  • Peut-on apprendre une autre langue quand on est analphabète ?

    Peut-on être analphabète et apprendre une autre langue ? Selon Mme Landry, la directrice et fondatrice de l'école Lis-moi tout Limoilou, à Québec, la réponse est indiscutablement « oui ! ». Petite entrevue pour répondre à cette grande question !

    logo-008.jpg

(1)