Articles

Publié le 09 février 2021 Mis à jour le 09 février 2021

Complots en ligne : sortir du terrier du lapin blanc

Les mécaniques cérébrales qui rendent les complots si attrayants

« [...] brusquement, un Lapin Blanc aux yeux roses passa en courant tout près d'elle. Ceci n'avait rien de particulièrement remarquable; et Alice ne trouva pas non plus tellement bizarre d'entendre le Lapin se dire à mi-voix  : « Oh, mon Dieu! Oh, mon Dieu! Je vais être en retard! » [...] Cependant, lorsque le Lapin tira bel et bien une montre de la poche de son gilet [...] Alice se dressa d'un bond [...]. Dévorée de curiosité, elle traversa le champ en courant à sa poursuite, et eut la chance d'arriver juste à temps pour le voir s'enfoncer comme une flèche dans un énorme terrier [....]. Un instant plus tard, elle y pénétrait à son tour, sans se demander comment diable elle pourrait bien en sortir."

Ces mots, qui amorcent l'histoire d'Alice dans le conte de Lewis Carroll de 1865, vont la mener à rencontrer de multiples personnages bigarrés et à vivre des situations et dialogues insolites. Pourtant, ce récit initiatique pour les enfants s'apparente beaucoup à la quête de nombreux internautes contemporains. En effet, si notre protagoniste cherche à se désennuyer lors d'une journée d'été anglaise typique, d'autres individus tentent de trouver un sens à un monde qui semble aller de travers. Ajoutez-y un contexte d'incertitude comme une pandémie et vous avez la parfaite petite recette afin que plusieurs personnes tombent dans un autre type de terrier très fertile : celui des conspirations.

Un cerveau construit pour croire aux complots

Dans un monde qui n'a jamais autant fait place à la science, nous pourrions imaginer que notre matière grise se nourrit aux arguments rationnels, aux faits vérifiables. Et pourtant, non. Notre cerveau semble davantage paré au Pays des merveilles qu'à la réalité. Les chercheurs en psychologie n'ont pas attendu la covid-19 afin de s'intéresser aux gens tombant dans les théories du complot. Des études récentes montrent bien que nous sommes programmés à croire aux conspirations. Il y a quelques centaines de milliers d'années, cela était tout à fait logique. Les chances de se faire tuer dans une lutte impitoyable pour la survie étaient élevées. Sauf que depuis 12 000 ans, les civilisations humaines ont évolué et se sont pacifiées. Une évolution apparemment trop rapide pour nos esprits. Ainsi, les chercheurs notent un décalage vers nos réactions plus paranoïaques quand arrivent des temps d'incertitude.

Conséquemment, nous cherchons du sens pour éviter le scénario le plus effrayant : l'idée que le malheur puisse venir du hasard. Ainsi, le coronavirus apparu en 2019 ne pouvait pas être l'apparition d'une zoonose; il fallait que ce soit l'oeuvre malfaisante d'un laboratoire chinois ou autre. D'ailleurs, les gens croyant aux complots ont une facilité à voir des liens dans des concepts abstraits. Une étude faite auprès de 214 participants leur demandait de décrire ce qu'ils observaient en regardant des toiles du peintre Jackson Pollock.

 

Certains n'y percevaient que des éclats de peinture sur une toile. Or, des personnes étaient en mesure de discerner des formes précises. Ce groupe interrogé au préalable avait davantage tendance à croire aux théories comme le "coup monté" du 11 septembre 2001 ou la mise en scène de l'alunissage d'Apollo 11.

Une fois enfoncé dans le terrier et que les liens ténus (voire improbables) ont été établis entre diverses "informations" s'active un autre mécanisme cérébral : une impression de supériorité. En effet, quand des gens comprennent "que Bill Gates a prévu les vaccins depuis le début de la pandémie pour introduire des micropuces dans toute la population", ils se sentent au-dessus de la masse "endormie par les élites". D'ailleurs, ce mécanisme explique pourquoi les adolescents, en particulier, sont sensibles aux complots.  Ils ont l'impression d'en savoir plus que les adultes qui les entourent.

Pour les proches des complotistes, toutefois, il peut devenir très difficile de les voir perdus dans leur réalité fantasmée. Cela peut être vite un sujet de tension et même de rupture de lien. Ce qui se veut aussi terrible pour les adeptes de ces théories qui ne comprennent pas que les gens qu'ils aiment refusent leur enseignement pour les sauver du mal. Ils essaient tant bien que mal d'ailleurs de promouvoir leur savoir sur les réseaux sociaux, dans des dépliants ou des vidéos sur différentes plateformes. Et quand celles des GAFAM finissent par les retirer, ils se tournent vers d'autres, moins règlementés, où les fausses informations peuvent se partager. Ainsi, les internautes piégés dans le terrier peuvent continuer de s'alimenter encore et chaque jour à leur dose du Pays des merveilles.

Une sortie difficile

Pour Alice, la sortie de ce monde étrange se fera alors que la Reine de Coeur et son armée de cartes qui menacent de lui couper la tête. Elle se réveillera enfin du songe et ira gambader dans la prairie anglaise. Et encore une fois, le parallèle peut se faire entre Alice et les complotistes. Généralement, ce n'est que par eux-mêmes qu'ils finissent par sortir. Et ce ne sont pas les articles défaisant les complots qui les convainquent. Au contraire, ils les voient surtout comme des provocations et cela instille davantage de la colère : "Pourquoi ne comprennent-ils pas la réalité que je vois?" Il faut savoir que pour eux, ces théories font partie de leur identité. Les ridiculiser ou les contredire violemment équivaut à une attaque directe à leur personne.

Voilà pourquoi les spécialistes conseillent aux proches de ne surtout pas les confronter directement sur les faits. Il vaut mieux essayer de saisir leur vision de la situation ou, si cela est trop pesant, ne parler que de sujets non polarisants avec eux.

En général, les gens vont en sortir lorsqu'ils vont se rendre compte des dissonances cognitives dans les affirmations. Par exemple, le mouvement QAnon qui a fait la manchette dans les deux dernières années du mandat de Donald Trump affirmait que l'inauguration de Joe Biden le 20 janvier 2021 n'allait pas avoir lieu. À la place, de nombreux chefs d'État et membres influents du parti démocrate, entre autres, allaient être arrêtés par l'armée. Le jour fatidique arriva et, sans surprise, Joseph Biden fut investi comme 46e président des États-Unis. Dans les heures qui suivirent, certains restèrent obstinés, prévoyant une autre date, alors que d'autres commencèrent à accuser la mouvance de fraude.

Ce sont souvent ces instants d'épiphanie qui mènent les individus à tranquillement sortir la tête de l'eau. Quand soudainement, ça ne fonctionne plus.  Une fois ce moment arrivé, ils seront plus convaincus par des médias qui défont une à une les théories. Dans ce reportage de Radio-Canada, un étudiant y raconte comme une baladodiffusion humoristique centrée sur les leaders du mouvement complotiste québécois l'a aidé à réaliser les absurdités qu'ils professent. Il a surtout été choqué de voir à quel point certains s'enrichissaient en propageant ces théories.

Et l'éducation dans tout ça?

Le youtubeur Débunker des étoiles a admis avoir cru autrefois, entre autres, que les pyramides égyptiennes n'étaient pas faites de la main de l'homme mais possiblement d'extra-terrestres.  Il s'est aussi passionné pour les vidéos affirmant que le 11 septembre 2001 était une machination, que des avions dispersaient des produits chimiques dans l'air, etc. Et pourtant, il n'arrivait pas à donner crédit aux théories niant l'alunissage, pour lui le plus grand exploit humain. Dans le même temps, tiraillé entre ces deux passions, il découvre les outils du mouvement "sceptique" et scientifique. Soudainement, il se rend compte que la plupart des capsules qu'il regardait pouvaient être facilement démontées scientifiquement.

Ainsi, l'éducation a un rôle primordial à jouer dans la question. Parce que les plateformes peuvent bien déprogrammer les vidéos complotistes, elles finiront toujours par trouver un terreau en ligne. Il vaut alors mieux inculquer la démarche scientifique aux jeunes et même aux adultes par l'éducation populaire et les organismes communautaires.

L'idée est de rappeler qu'il est sain de critiquer et questionner dans une société. Or, cela doit reposer sur des faits solides. Marcello Truzi disait : « Et lorsque de telles affirmations sont extraordinaires, c'est-à-dire lorsqu'elles impliquent une révolution des théories scientifiques déjà établies et vérifiées, nous devons demander des preuves extraordinaires. » Carl Sagan l'avait d'ailleurs repris à sa sauce dans l'émission américaine Cosmos. Ainsi, un enseignement ancré dans l'esprit scientifique expliquerait la différence entre corrélation et causalité ou comment la science s'ajuste constamment au fil des découvertes.

L'Université de Paix avait développé en 2017 un module de formation tout prêt afin d'aborder la question du développement de l'esprit critique contre le complotisme. Celui-ci se veut encore juste et applicable dans un atelier scolaire ou communautaire. Il pourrait s'accompagner de l'écoute de cette série de baladodiffusion de France Culture éclaircissant les mécaniques du conspirationnisme. Ils explorent les racines des théories qui ont émergé autant lors du 11 septembre que de la Révolution française. Des moments d'incertitude qui ont été des terreaux fertiles pour de nombreux terriers de complots.

Illustration : Jean Nieves Returned Home via photopin (license)

Références :

"Après L’investiture De Joe Biden, Les Complotistes De QAnon Entre Désillusion Et Obstination." L'Obs. Dernière mise à jour : 21 janvier 2021.
https://www.nouvelobs.com/joe-biden/20210121.OBS39175/apres-l-investiture-de-joe-biden-les-complotistes-de-qanon-entre-desillusion-et-obstination.html

Benoît, Marc. "L’éducation Populaire Contre Les Théories Du Complot." Le Nouvelliste. Dernière mise à jour : 1er juin 2020.
https://www.lenouvelliste.ca/opinions/carrefour-des-lecteurs/leducation-populaire-contre-les-theories-du-complot-8437577b6dad5333614d6f8fdddb267a

Chaignon, Juliette. "Conspirationnistes Repentis, Voici Comment Ils Ont Arrêté De Croire Aux Théories Du Complot." Numerama. Dernière mise à jour : 13 décembre 2020.
https://www.numerama.com/politique/675294-conspirationnistes-repentis-voici-comment-ils-ont-arrete-de-croire-aux-theories-du-complot.html

"Comment Se Débarrasser Des Théories Du Complot De QAnon ?" Santecool. Dernière mise à jour : 18 septembre 2020.
https://santecool.net/comment-se-debarrasser-des-theories-du-complot-de-qanon/

"Comment Une Personne Devient «complotiste»." Le Journal De Québec. Dernière mise à jour : 7 septembre 2020.
https://www.journaldequebec.com/2020/09/07/comment-une-personne-devient-complotiste-1

Gayte, Aurore. "Odysee, Le « YouTube Libre » Qui Attire Les Complotistes Français." Numerama. Dernière mise à jour : 13 novembre 2020.
https://www.numerama.com/politique/665449-odysee-le-youtube-libre-qui-attire-les-complotistes-francais.html

Lebel, Anouk. "Que Faire Quand Un Proche Sombre Dans Les Théories Du Complot?" Journal Métro. Dernière mise à jour : 6 octobre 2020.
https://journalmetro.com/local/riviere-des-prairies/2532603/conseils-proche-theories-du-complot/

"Mécaniques Du Complotisme : Podcast à écouter Sur France Culture." France Culture. Consulté le 4 février 2021.
https://www.franceculture.fr/emissions/mecaniques-du-complotisme

Noël, Brigitte. "Comment D’anciens Complotistes Se Sont Libérés De QAnon." Radio-Canada.ca. Dernière mise à jour : 19 novembre 2020.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1750385/qanon-complotiste-liberation

Ouatik, Bouchra. "Nous Sommes Prédisposés à être Conspirationnistes." Radio-Canada.ca. Dernière mise à jour : 10 janvier 2021.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1761625/cerveau-conspirations-complots-covid-19

Ouatik, Bouchra. "Quand Un Proche Est Happé Par Les Théories Du Complot." Radio-Canada.ca. Dernière mise à jour : 25 avril 2020.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1697190/theories-complot-conspirationniste-psychologie-secte-proches-famille

Rousseau, Christian. "Pourquoi Les Ados Sont-ils Séduits Par Les Théories Du Complot ?" La Première. Dernière mise à jour : 20 avril 2020.
https://www.rtbf.be/lapremiere/emissions/detail_tendances-premiere/accueil/article_pourquoi-les-ados-sont-ils-seduits-par-les-theories-du-complot?id=10484117&programId=11090

Telling, Marie. "«Un Château De Cartes Qui S'écroule»: Ils Sont Sortis De L'engrenage Complotiste." Slate.fr. Dernière mise à jour : 15 décembre 2020.
https://www.slate.fr/story/198086/qanon-theorie-complotiste-conspirationnistes-repentis-croyances-pizzagate-pedophiles-trump


Mots-clés: Pandémie Fiction complot Secte Biais de confirmation Supériorité Réalités Friction fausses nouvelles Psyché

Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Réalité et frictions


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !