Actualités

Publié le 06 septembre 2021 Mis à jour le 07 septembre 2021

Gamification : les mécaniques des jeux vidéo appliquées à la formation

Comment jouer peut vous permettre d'apprendre

Gamification : les mécaniques des jeux vidéo appliquées à la formation

En 2020, 71% des Français jouent aux jeux vidéo au moins occasionnellement, selon une étude SELL/Médiamétrie « Les Français et le jeu vidéo », réalisée sur Internet du 1 au 24 septembre 2020, auprès d’un échantillon de 4072 internautes. Ils sont donc familiarisés avec les principes de ces jeux : gagner ou perdre et recommencer, se confronter à d'autres joueurs pour obtenir le meilleur score, obtenir des récompenses grâce à l'assiduité ou aux différents succès à débloquer, obtenir des bonus...

Cela rappelle un peu les bons points qu'on pouvait obtenir à l'école dans le temps, mais en beaucoup plus développé. Voire un peu addictif. Alors pourquoi ne pas utiliser cet engouement pour motiver vos collaborateurs à suivre leur formation avec zèle ? 


La base de la gamification

La gamification repose sur huit principes universels :

  • désir de sentir que nos actions ont un but (signification)
  • volonté de relever des défis (réalisation)
  • désir de choisir sa propre direction et d'essayer une variété de solutions à un problème (autonomisation)
  • désir de posséder des choses
  • volonté d'interagir avec, d'aider, d'apprendre et de rivaliser avec les autres (influence sociale)
  • volonté de vouloir des choses que nous ne pouvons pas avoir (rareté et impatience)
  • vouloir savoir ce qui va se passer ensuite (imprévisibilité)
  • volonté d'éviter la douleur ou les conséquences négatives (évitement)

Le fun

Bien évidemment, en ce qui concerne le dernier point, il n'est pas recommandé de frapper ses salariés s'ils ne suivent pas bien la formation... Cela correspond à vouloir éviter de perdre sa progression dans le jeu, par exemple en supprimant sa sauvegarde par inadvertance, ou en perdant la partie alors que vous touchiez au but (le comble de la frustration). Cela étant dit, rappelez vous qu'on ne perd jamais vraiment : soit on gagne, soit on apprend ! D'où la volonté des joueurs de recommencer un niveau difficile pour le terminer. 

En 2021, le marché mondial de la gamification est estimé à 11,94 milliards de dollars. Normal : qu'y a-t-il de plus satisfaisant que de jouer au bureau, même s'il s'agit de compléter des modules de formation ? Ceux-ci sont courts, accessibles et fun. Le fun, c'est ce qui guide ce principe de formation, et selon Nicole Lazzaro, présidente de XEODesignson en distingue quatre types :

  • Hard Fun : ressentir de la fierté après avoir relevé un challenge difficile 
  • Easy Fun : ressentir de la curiosité lors de l’exploration des jeux 
  • Serious Fun : pouvoir agir sur un environnement de jeu 
  • People Fun : être amusé par le fait d’être mis dans des situations de concurrence ou de coopération

L'amusement au travail

Depuis quelques années, se divertir au travail n'est plus vu comme un manque d'efficacité mais devient plutôt bien perçu. Les articles et livres sur l'épanouissement au travail pullulent, en appuyant souvent sur le fait que quand on aime son job, on est plus productif. Or, la gamification est une mine d'or pour la productivité ! Déjà en 2013, alors que la gamification démarrait sa folle ascension, l’opérateur américain T-mobile avait noté des chiffres impressionnants liés à l’implémentation d’une couche de gamification dans sa plateforme de collaboration interne.Les contributions des employés auraient grimpé de 583 %, augmentant au passage les scores de satisfaction client de 31%. Intéressant, n'est-il pas ? Qui plus est, l'aspect social lié aux jeux - qu'ils soient digitaux ou physiques, comme les serious games ou les sessions de team building - permettent une meilleure synergie et une meilleure communication entre les collaborateurs.

On peut citer par exemple les escape games, où il faut trouver en équipe la solution de l'énigme, ce qui pousse à travailler ensemble et à mieux connaître les méthodes de raisonnement des participants.

Attention toutefois : en entreprise, le jeu pour le jeu n'a pas grand intérêt et peut même s'avérer contre-productif. Il faut définir des objectifs clairs pour la formation gamifiée qui doivent tenir à certains critères. Ces objectifs doivent être spécifiques, mesurables et réalistes. Spécifique veut dire qu’ils doivent spécifier à qui s’adresse la formation, ce qui doit être enseigné et avec quel outil. Mesurable indique qu'il doit être possible de déterminer les retombées et les conséquences de la formation gamifiée par rapport à l’objectif fixé.

Enfin réaliste signifie que l'objectif fixé doit être atteignable pour les apprenants et en fonction de la réalité de l’entreprise à cet instant T. Ainsi, si vous êtes un bar à chats (tous les gens bien aiment les chats !), et que vous êtes ouverts depuis deux mois, former vos salariés aux soins animaliers peut être une bonne idée, mais ne vous fixez pas comme objectif de tous les transformer en vétérinaires dans l'année. Ce n'est pas réaliste.

Mise en place de la gamification

Il est indispensable de bien connaître ses apprenants. La segmentation se fait en général par l'âge, le métier, et le profil psychologique. Chaque collaborateurs sera sensible différemment aux huit principes de gamification et aux quatre types de fun. N'hésitez pas à créer des personas pour chacun des apprenants, surtout si la formation est exécutée par un prestataire ou quelqu'un d'extérieur au service qui ne connaît pas les personnes concernées. Il ne faut pas oublier que le formateur est aussi un coach, qui se doit d'être à l'écoute des apprenants, de leurs feedback, d'être réactif et de savoir s'adapter. (Et bien sûr, il doit être compétent dans sa partie, sinon vous courez droit à la catastrophe.) Et comme il s'agit de gamification et donc de fun, un peu d'humour ne sera pas de trop !

Il vous faut également un plan de formation. C'est bien sûr valable pour tous les types d'apprentissage, y compris les conférences de huit heures sous la pluie sur les débris de l'artisanat étrusque (si ça vous tente...vous êtes un peu bizarre, mais pourquoi pas). Bref, vous devez savoir où vous allez et ce que vous voulez obtenir. Quant au système de récompenses, il faut y penser aussi : seront-elles uniquement symboliques, comme des badges virtuels ou des messages de félicitations ? Sera-t-il prévu de distribuer des chocolats aux participants ? Ou d'offrir une semaine de vacances aux plus méritants ? À vous de choisir, mais il vous faut être juste et cohérent.

Enfin, les règles doivent être simples à comprendre et faciles à suivre. Pas de jeux de rôles à l'ancienne où on passe trois heures à expliquer les règles et créer son personnage avant de commencer la partie (si ça vous plaît, vous pouvez toujours le faire sur votre temps personnel). Il faut également définir les boucles d'engagement, c'est-à-dire capter l’attention du joueur et de le garder engagé le plus longtemps possible. Il faut pour cela concevoir des contenus adaptés, à un niveau suffisamment élevé pour provoquer l’apprentissage et créer l’engagement, sans décourager par trop de difficulté ou démotiver par des étapes trop simplistes. Personne n'a envie de jouer au échecs contre Magnus Carlsen (le champion du monde), et personne n'a envie d'y jouer non plus contre un enfant de cinq ans. Sauf s'il est particulièrement doué.

Les outils de gamification

On distingue deux types d'outils pour gamifier vos formations : digitaux et non-digitaux.

Outils non-digitaux :

  • les jeux de société et jeux de cartes, qui peuvent être collaboratifs ou au contraire compétitifs
  • les jeux de rôle, qui mettent les apprenants au coeur d'une situation réaliste et particulièrement utiles aux métiers de la vente, du marketing ou de la communication
  • les escape games, qui plongent vos collaborateurs dans un univers prenant dans lequel ils doivent collaborer pour résoudre les énigmes

Outils digitaux :

  • la réalité virtuelle, particulièrement utilisée pour former les pilotes ou les membres de forces de l'ordre
  • la réalité augmentée, qui permet de créer un univers virtuel plus facilement grâce, par exemple, à des QR codes
  • les LMS/LXP, plateformes auxquelles il est très facile d'ajouter des mécanismes de jeu
  • le mobile learning, application qui propose des formats courts et différents types de jeux utilisables partout et sur n'importe quel appareil


Quid de la suite des événements ? Lorsque l’on regarde les chiffres de la gamification dans le secteur de l’éducation, il est prévu que le marché atteigne les 25,7 milliards de dollars américains d'ici 2025, avec un taux de croissance prévu de 14,0 % par an sur la période de prévision 2020-2025.

 Elle n’est pas près d'arrêter sa progression dans le secteur de l’apprentissage et de la formation. Avec la pandémie qui a frappé depuis 2020, l'autonomie de l'apprentissage est une tendance qui ne fait que grossir et qui pose des problèmes d'engagement auxquels peut répondre la gamification. On peut aussi s'attendre à ce que celle-ci utilise des technologies de plus en plus avancées, étant donné la progression plus que rapide dans ce domaine. Le jeu et le travail ne seront donc plus deux entités séparées, mais complémentaires !

En savoir plus sur cette actualité

Visiter beedeez.com


Mots-clés:

Voir plus de nouvelles de cette institution
Beedeez

    4 rue de la Pierre levée
    75011 Paris   
    France    

Contacter

Voir le profil

Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !