Actualités

Publié le 10 mars 2013 Mis à jour le 11 mars 2013

Les mammifères seraient capables de sentir l'odeur du danger

Une étude de l’Université de Lausanne a démontré que les mammifères sont capables de sentir de manière olfactive le danger.

Date: 10 mars 2013 au 01 janvier 2018

L’expression “sentir le danger” prendrait-elle enfin sens au premier degré ? Sans doute, s’il l’on croit les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de Lausanne. Les mammifères pourraient détecter le danger de manière olfactive grâce aux molécultes volatiles émises par une source de danger.

Cette étude réalisée par le groupe de recherche de Marie-Christine Broillet, PD et MER1 au Département de pharmacologie et toxicologie de l'UNIL, démontre en effet que les mammifères en tant que proies sont capables de détecter de manière olfactive des molécules volatiles émises par une source de danger. L’étude a été réalisée sur des petits mammifères, il faudra attendre encore quelques temps pour savoir si l’homme possède également des capteurs de danger au bout de sa truffe.

Pour en savoir plus


Crédit photo : cloud_nine via photopin cc

En savoir plus sur cette actualité

Visiter unil.ch


Mots-clés:

Voir plus de nouvelles de cette institution
Université de Lausanne - UNIL

Unicentre
CH-1015 Lausanne
Suisse

Tél. +41 21 692 11 11
Fax  +41 21 692 26 15

Contacter

Voir le profil

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !