Actualités

Publié le 01 juillet 2020 Mis à jour le 30 octobre 2020

La graisse humaine : de la nécessité à l'excès

Comprendre l’excès de graisse

Date: 31 juillet 2020 au 31 juillet 2020

Collaboration spéciale : Hugo Blanc

Comprendre l’excès de graisse : causes / risques / comment s'en défaire ?

En France, 44 % des femmes et 54 % des hommes sont en situation de surcharge pondérale avec un important excédent de graisse, soit environ un adulte sur deux. Il existe de nombreuses causes au surpoids et à l’obésité, mais la plupart d’entre elles sont directement liées aux changements apportés par notre société moderne. Il s’agit notamment de la profonde mutation des modes de vie, de la facilité d’accès à l’alimentation et d’une importante réduction du niveau d’activité physique.

Aujourd’hui, le surpoids est une véritable problématique de santé publique et l’obésité qui en est la forme la plus extrême est considérée comme une maladie chronique par les professionnels de la santé. Les régimes minceurs et autres diètes spéciales sont plus que jamais plébiscités dans le cadre de la lutte contre le surpoids.

Mais comment en arrive-t-on au point où la perte de poids devient un impératif ? D’où vient la graisse présente dans notre corps et comment s’accumule-t-elle ? Quels dangers représente-t-elle ? Comment s’en débarrasser de façon durable ?

Les femmes et les hommes face à la graisse

Les zones du corps où la graisse est stockée en priorité dépendent du sexe des individus. Chez un homme, la graisse aura tendance à davantage s’accumuler dans le haut du corps (abdomen principalement et accessoirement dans les fesses), produisant une silhouette en forme de "pomme". Chez la femme par contre, l’accumulation se fera plus au niveau des seins, des hanches, de la taille et des fesses, créant une silhouette en forme de "poire". Aussi, la masse graisseuse d'une femme est-elle naturellement un peu plus élevée que celle d’un homme.

La différence de localisation des graisses est due à des hormones sexuelles œstrogènes et testostérones. Les cellules adipeuses se forment dans le fœtus en développement au cours du troisième trimestre de la grossesse, et plus tard au début de la puberté, lorsque les hormones sexuelles "se déchaînent". C'est à la puberté que les différences de répartition des graisses entre hommes et femmes commencent à se noter de façon significative.

Étonnamment, après la puberté, la multiplication des cellules adipeuses prend un gros coup de frein. Lorsque vous grossissez, le nombre de cellules adipeuses dans votre corps reste plus ou moins le même. Comment expliquer la prise de poids alors ? Eh bien, chaque cellule adipeuse se remplit et prend du volume à mesure que la graisse s’accumule. Du coup d’où vient la graisse ?

Comment prend-t-on du poids en graisse

Chaque fois que l’on aborde la problématique du surpoids et de l’obésité, la graisse est généralement présentée comme un nuisible indésirable. On pourrait presque penser que dans l’idéal, il faudrait trouver un moyen de s’en débarrasser totalement. Et pourtant, la graisse joue un rôle capital dans le corps humain. Comme mentionné plus haut, les tissus adipeux se forment très tôt dans la vie du fœtus et ils servent un but bien précis. Toutefois, l’excès en tout nuit et la graisse n’y échappe pas.

L’organisme humain est un pur bijou d’ingénierie qui a besoin de carburant pour maintenir son intégrité. En d’autres termes, vous avez besoin d’énergie pour respirer, parler, rire, marcher, pour vivre tout simplement. Cette énergie provient des aliments composant le régime alimentaire. Dans l’organisme, les nutriments consommés sont transformés en glucose pour servir de carburant. Ce carburant est ensuite acheminé par la circulation sanguine vers chaque cellule du corps. Toutefois, quand il arrive que le glucose disponible n’est pas utilisé en totalité, celui-ci se retrouve alors stocké en prévision des prochaines dépenses énergétiques. Mais le glucose n’est pas stocké en l’état. C’est seulement après sa transformation en graisse que le stockage se fait dans les cellules adipeuses.

Normalement, pour une personne ayant une activité physique conséquente, le déstockage se fait assez rapidement et cette graisse ne séjourne pas bien longtemps. Mais pour que ce déstockage ait lieu, il faudrait en principe qu’au prochain besoin d’énergie, il n’existe aucune autre alternative. Seulement dans notre société, la nourriture existe à profusion et nous mangeons généralement bien au-delà de nos besoins réels. Résultat, le corps constitue des réserves dont il n’aura jamais besoin.

Ces réserves s’accumulent avec le temps et on finit fatalement par se retrouver en situation de surpoids ou d’obésité. La surcharge pondérale est donc liée pour une part importante à ce déséquilibre alimentaire. Cela dit, la vitesse à laquelle cela se produit dépend de plusieurs facteurs parmi lesquels, on peut citer les prédispositions génétiques.

Graisse corporelle : quels risques pour la santé

Tout excédent de graisse corporelle ne peut être que mauvais pour la santé. Mais par rapport à la graisse qui se trouve juste sous votre peau (graisse sous-cutanée), la graisse viscérale est bien plus vicieuse. La graisse viscérale est celle-là qui enveloppe vos organes abdominaux au plus profond de votre corps. Et il n’est pas toujours possible de la sentir ou de la voir. Qui plus est, même les personnes qui en apparence semblent ne pas avoir de graisse abdominale peuvent se retrouver avec de la graisse viscérale en excès. Et c’est elle qui est le plus en cause dans toutes les complications pathologiques associées à la surcharge pondérale. L’excès de graisse viscérale augmente considérablement le risque de développer diverses pathologies cardiaques, un AVC, une embolie graisseuse, la maladie d'Alzheimer, le diabète de type 2, l'hypercholestérolémie, etc.

Les chercheurs soupçonnent que la graisse viscérale soit également impliquée dans la fabrication de certaines protéines qui enflamment les tissus et les organes du corps et rétrécissent les vaisseaux sanguins. Cela peut faire monter la tension artérielle et causer de nombreux autres problèmes.
Astuces pour perdre de la masse graisseuse
Liposuccion, chirurgie bariatrique et autres interventions chirurgicales… Il est préférable de ne pas attendre d’arriver à de tels extrêmes pour prendre des mesures contre l’excès de graisse.

Il n’est pas nécessaire de suivre un régime spécial ou de faire des exercices spéciaux pour éliminer la graisse du ventre. Certes, l’intensité de l’activité physique peut influencer la vitesse, mais les résultats durables s’obtiennent avec la constance de l’effort. Voici  quelques conseils pour perdre de la graisse.

Conseils

Continuer à bouger.

Le sport peut aider à éliminer la graisse viscérale et la graisse sous-cutanée que vous pouvez voir et pincer. Et si vous perdez du poids grâce à un régime, le fait de faire de l'exercice peut aider à conserver le résultat. Allez se promener après le dîner. Prendre les escaliers, faire régulièrement des sorties en Vélo. Viser au moins 30 minutes de ce type d'exercice aérobie modéré par jour.

Il est également important de sauvegarder et de développer vos muscles. S’entraîner avec des poids, faire de la musculation comme des pompes et des abdos, ou pratiquer le yoga.

Manger intelligemment.

Des études suggèrent que plus de calcium et de vitamine D dans le corps peuvent être liés à moins de graisse viscérale. Alors, n’hésitez pas avec les légumes verts comme les choux et les épinards. Le tofu et les sardines sont également de bons choix, tout comme les produits laitiers comme le yogourt, le fromage et le lait.

En revanche, certains aliments semblent favoriser la graisse abdominale. Parmi eux, figurent en bonne place toutes les sources de gras trans telles que les viandes et les produits laitiers ainsi que les aliments frits ou transformés. Les sodas, les bonbons, les produits de boulangerie transformés et autres aliments sucrés au fructose sont également mauvais. Lisez donc les étiquettes et évitez les ingrédients comme les «huiles partiellement hydrogénées » ou le «sirop de maïs à haute teneur en fructose ».

Suivre les règles habituelles pour une alimentation saine, constitue la base, avec beaucoup de produits frais, des grains entiers comme le pain de blé et la farine d'avoine, et des protéines maigres comme le poulet sans peau, le poisson, les œufs, les haricots et les produits laitiers faibles en gras.


Références

Sagesse santé - https://sagessesante.fr

Cupy - Un blog pour une cuisine saine - http://cupy.fr

En savoir plus sur cette actualité

Mots-clés: Éducation À La Santé Diététique Graisses Alimentation Exercice physique

Voir plus de nouvelles de cette institution

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !