Annonces

Boire ou dormir, il faut choisir

Des chercheurs en médecine démontrent les liens entre la durée du sommeil et la consommation d’alcool.

le 19 octobre 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 20 octobre 2012

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Pour une bonne nuit de sommeil, mieux vaut éviter de trop boire. Évidemment, mieux vaut éviter de trop boire quoi qu’il arrive, mais une récente étude menée par des chercheurs en médecine démontre les liens entre consommation d’alcool et durée du sommeil.

Dans une étude publiée dans la revue scientifique Appetite, les chercheurs Jean-Philippe Chaput et Jessica McNeil (Université d’Ottawa), Jean-Pierre Després et Angelo Tremblay (Faculté de médecine de l’Université Laval) et Claude Bouchard (Centre bio-médical Pennington Biomedical de Louisiane), ont étudié la consommation d’alcool, l’hygiène alimentaire et le sommeil de 703 personnes, dans la région de Québec.

Les résultats indiqueraient qu’il existe un lien de cause à effet entre quantité d’alcool consommé et durée du sommeil. Les personnes dormant environ 6h par nuit auraient un levé de coude plus efficace que les gros dormeurs, avec 9h de sommeil par nuit, qui vivraient sagement. Toutefois, l’article ne précise pas si les buveurs devaient tout de même se lever tôt pour aller travailler, après leurs nuits festives...

Pour l'article complet : Gros buveur, petit dormeur

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné