Annonces

Le sommeil pathologique

Une étude de l’Université Laval sur les liens entre les troubles du sommeil et certaines maladies neurodégénératives.

le 24 février 2013

UQAM - Université du Québec à Montréal

405, rue Sainte-Catherine Est
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal (Québec)
Canada
H2L 2C4

Tél.: 514 987 3000

Le sommeil a beau occuper le tiers de notre vie, il demeure un monde obscur et difficile à étudier. Jean-François Gagnon, professeur au Département de psychologie, est l'un des rares chercheurs au Canada à analyser les troubles du sommeil. «Née il y a environ quarante ans, la médecine du sommeil suscite de plus en plus d'intérêt, dit-il. Grâce à elle, nous savons maintenant que les perturbations du sommeil, de plus en plus fréquentes avec l'âge, affectent différentes parties de notre organisme, comme les systèmes neurologique et cardiovasculaire.»

Embauché en 2010 après ses études de doctorat en neuropsychologie à l'UQAM, Jean-François Gagnon est rattaché au Centre d'études avancées en médecine du sommeil de l'hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, le seul centre de recherches dans ce domaine au pays.  Ses travaux, financés par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Fonds de recherche en santé du Québec (FRSQ), portent sur les liens entre les troubles du sommeil et certaines maladies neurodégénératives.

Lire la suite

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné