Annonces

Chronique : comment éviter la guerre à table ?

Simone Lemieux de l’Université Laval tente une approche diplomatique pour que les enfants finissent leurs assiettes.

le 16 juin 2013

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Carottes boudées, poisson ignoré, haricots rejetés ! Les enfants peuvent se montrer difficiles face à leurs assiettes, avec à la clef, des parents désespérés de leur avaler des plats sains dans la bonne humeur. Simone Lemieux de l’Université Laval tient une chronique sur ce rituel du repas et nous donne quelques pistes de réflexion.

D’après cette spécialiste de la nutrition, les enfants éprouvent très souvent un sentiment d’aversion alimentaire, ou encore de la “néophobie”, ce phénomène de rejet des aliments nouveaux. Il existe plusieurs façons de faire passer la pilule à un enfant difficile mais les points les plus importants sont tout simplement : la patience et le calme. Ça semble couler de source et pourtant, de nombreux parents fatigués et frustrés par leurs rejetons.

 

Pour lire la chronique

 

Crédit photo : Twin Design / Shutterstock.com

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné