Annonces

Bouger bouger !

À l’UQAM, on plaide pour faire bouger les gens, une des meilleures façons d’être en bonne santé.

le 19 juin 2013

UQAM - Université du Québec à Montréal

405, rue Sainte-Catherine Est
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal (Québec)
Canada
H2L 2C4

Tél.: 514 987 3000

Perdre du poids. Améliorer son apparence. C'est la principale motivation de ceux qui veulent commencer à faire de l'exercice. Et la santé? Au Québec, à peine 4 adultes sur 10 font le minimum nécessaire pour garder la forme : au moins 30 minutes d'activité d'intensité modérée (l'équivalent de la marche rapide) par jour ou 1 heure et demie d'activité intense par semaine. «La majorité des gens n'ont pas la qualité de vie à laquelle ils pourraient aspirer, déplore la kinésiologue Karine Larose (M.Sc. kinanthropologie, 07), directrice des communications chez Nautilus Plus. Faire de l'exercice, c'est aussi augmenter son sentiment de bien-être général, avoir un niveau d'énergie plus élevé et une meilleure qualité de sommeil. La santé, ce n'est pas seulement l'absence de maladies!»

Courir, jouer au volleyball, s'entraîner au gymnase, nager, marcher pour aller au travail : même si certaines sont plus efficaces que d'autres, toutes les formes d'exercice ont un effet sur la santé, affirme le professeur du Département de kinanthropologie Antony Karelis. «La sédentarité est un très grand facteur de risque pour l'obésité, les maladies cardio-vasculaires, le diabète et même le cancer, énumère-t-il. Une des choses les mieux établies dans la littérature scientifique, c'est que l'exercice améliore la santé.»

Lire la suite

 

Crédit photo : Maridav/ Shutterstock.com

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné