Annonces

Ils en parlent...SOCLES, le dispositif de soutien FOAD/MOOC

Une dépêche AEF explicitant le projet SOCLES et le MOOC EUREKA

le 26 juin 2013

Unisciel - Université des sciences en ligne

L'AEF  a écrit une dépêche AEF sur le projet SOCLES et le MOOC EUREKA.

En voici le contenu:

Dépêche n°184466

Lille, vendredi 21 juin 2013, 13:47:09

Universités numériques : Unisciel lance en septembre un Mooc participatif sur la découverte scientifique

Unisciel, université des sciences en ligne, va lancer en septembre 2013 un Mooc (1) participatif consacré à la découverte des « phénomènes du quotidien » : ce cours en ligne reprendra et enrichira les contenus de la série vidéo Kezako, coproduite avec Lille-I. « Au-delà du phénomène de mode, cette forme de pédagogie nous intéresse parce qu'elle favorise l'autonomie des étudiants », indique jeudi 20 juin 2013 à AEF Manuel Majada, secrétaire général d'Unisciel. Le Mooc « Eurêka ! » s'inscrit aussi dans un projet plus large de valorisation des contenus déjà en ligne pour le niveau licence.

Unisciel lance à la rentrée un Mooc baptisé « Eurêka ! » sur les phénomènes scientifiques qui font notre quotidien : l'université numérique trouve là une manière de valoriser autrement ses nombreuses ressources en ligne. « Au-delà du bruissement médiatique, nous avons réfléchi à ce que pouvait apporter à nos 38 établissements adhérents ce type de dispositif, créé dans un contexte très différent du nôtre », explique Manuel Majada, secrétaire général d'Unisciel. « L'idée de laisser une plus grande marge de liberté à l'apprenant nous a paru intéressante, tout comme la possibilité de scénariser nos contenus », ajoute-t-il.

Aux manettes d'Eurêka, Daniel Hennequin, chercheur CNRS à Lille-I et Maxime Beaugeois, chef de projet chez Unisciel et docteur en physique. Tous deux travaillent déjà sur une série vidéo qui vulgarise avec humour des problématiques scientifiques. Ils répondent en quelques minutes à des questions diverses : « Pourquoi faut-il diminuer la vitesse pour limiter les embouteillages ? », « D'où part l'éclair : du ciel ou du sol ? » ou encore « Pourquoi la colle colle ? » Ces épisodes, accessibles librement sur le net, sont utilisés par des enseignants pendant leurs cours, comme par exemple dans le cadre du plan réussite en licence à Bordeaux-I. « Ces ressources m'ont permis de capter l'attention d'étudiants en échec au cours d'un semestre de remédiation », témoigne Sophie Jequier, maître de conférence dans cette université.

 

NEUF SEMAINES DE DÉCOUVERTE SCIENTIFIQUE

Le Mooc Eurêka partira de ces vidéos pour construire un parcours de neuf semaines, autour de neuf thématiques (les énergies, le transport, la terre, l'espace…). Les participants auront aussi accès à des ressources complémentaires : articles scientifiques, conférences de l'université de tous les savoirs, liens… « Mais surtout ce Mooc sera participatif : nous allons demander aux étudiants de faire des liens entre les différentes notions abordées en explorant leur quotidien, pour construire progressivement leur apprentissage », indique Maxime Beaugeois. « Le questionnement des participants guidera aussi le contenu, certains pouvant partager leurs connaissances », complète Daniel Hennequin. Un forum favorisera les échanges, les plaçant dans une démarche de tutorat entre pairs.

Unisciel n'affiche pas d'objectifs quantitatifs pour la fréquentation de ce c-Mooc (c pour « connectiviste »). « Notre objectif est d'inscrire dans la durée une présence scientifique francophone, en nous assurant de l'utilisation du dispositif dans les établissements », assure Manuel Majada, qui fait allusion à la volonté du ministère de l'Enseignement supérieur de mettre 20 % des cours des universités françaises en ligne d'ici 2017. Au-delà des étudiants, Eurêka devrait toucher les lycéens. « Les enseignants du secondaire, confrontés à la réforme des enseignements, sont intéressés par ce type de ressources », relève Sophie Jequier.

 

ACCÈS AUX RESSOURCES EN LICENCE

Mais Eurêka s'inscrit dans une stratégie plus large : Unisciel va ouvrir en septembre Socles (« services ouverts de cours libres en sciences ») pour le niveau licence. L'université en ligne cherche à valoriser ses ressources (près de 3 000 heures de cours) en mathématiques, physique, chimie, informatique, sciences de la vie, de la terre et de l'univers, en proposant plusieurs chemins pour y accéder :

 • Les enseignants et les étudiants pourront utiliser Socles comme une vaste bibliothèque pédagogique, en ayant la garantie que les ressources proposées répondent aux exigences de l'enseignement supérieur.

• Une partie de ces ressources sera structurée sous forme de parcours, dans une logique de « x-mooc » (avec une dimension académique affirmée) : un moyen de favoriser leur appropriation par des étudiants en formation initiale ou des personnes en reprise d'études mais qui n'ont pas la possibilité de bénéficier d'un tutorat.

• La formule du « c-mooc », expérimentée avec Eurêka, est amenée à se développer : il s'agit de susciter la curiosité scientifique par des modules de découverte courts et attractifs, en misant sur l'autonomie des apprenants.

• Enfin, ces ressources pourront être utilisées par les établissements dans un dispositif plus abouti de FOAD (formation ouverte à distance) intégrant un tutorat individuel.

(1) Les Moocs (« massive online open courses », « cours en ligne ouverts et massifs »), de conception anglo-saxonne, ont pour objectif de réunir le maximum possible d'apprenants en ligne en les incitant à coopérer, s'entraider et participer dans une logique de co-construction de la formation.

 

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné