Annonces

Attention aux fausses intuitions !

Des chercheurs de l'UQAM ont découvert que des experts pouvaient mobiliser des régions de leur cerveau pouvant les induire en erreur, à la différence de novices.

le 30 janvier 2014

UQAM - Université du Québec à Montréal

405, rue Sainte-Catherine Est
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal (Québec)
Canada
H2L 2C4

Tél.: 514 987 3000

Les professeurs Steve Masson, Patrice Potvin et Martin Riopel, du Département de didactique de l'UQAM, ainsi que la doctorante Lorie-Marlène Brault Foisy, sont les coauteurs d'un article paru dans la plus importante revue en neuroéducation, Mind, Brain and Education, qui avait obtenu, lors de son lancement en 2007, le prix de la meilleure nouvelle revue en sciences humaines.    

Intitulé «Differences in Brain Activation Between Novices and Experts in Science During a Task Involving a Common Misconception in Electricity», l'article porte sur les résultats d'une étude qui, à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), cherchait à comparer l'activité cérébrale d'un groupe d'experts en sciences à celle d'un groupe de novices pendant qu'ils évaluaient l'action de circuits électriques.

Les résultats de cette étude suggèrent que les experts en physique mobilisent davantage que les novices, des régions du cerveau impliquées dans l'inhibition de conceptions erronées et que, malgré leur formation scientifique avancée, ces derniers ont des conceptions fausses ou des intuitions spontanées qu'ils doivent contrôler.

Lire la suite 

 

 

Crédit photo : ra2studio / Shutterstock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné