Annonces

Découvertes sur la sclérose en plaques

Des chercheurs de l'Université Laval découvrent comment un simple rhume peut exacerber les symptômes de la sclérose en plaques.

le 26 mai 2014

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Certaines maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques sont exacerbées par des infections aussi banales qu'un rhume. La raison? Les microbes produiraient des molécules qui provoquent une cascade de réactions conduisant à l'activation de la pyrine, une molécule impliquée dans le processus inflammatoire généralisé. C'est du moins l'hypothèse qu'avance une équipe de la Faculté de médecine de l'Université Laval dans la revue PLOS Pathogens

Luc Vallières et ses collaborateurs arrivent à cette conclusion après une série d'expériences faisant intervenir la PTX, une protéine toxique produite par la bactérie responsable de la coqueluche. «Il n'y a pas de lien entre cette maladie et la sclérose en plaques, précise d'emblée le chercheur. La PTX est uniquement un outil servant à enclencher une réponse inflammatoire dans l'organisme.»

Son équipe avait précédemment démontré que l'injection de PTX dans des souris de laboratoire provoquait une augmentation du nombre de lymphocytes qui rampent sur les parois des vaisseaux sanguins du cerveau, à la recherche de leur cible. «Chez les personnes atteintes de sclérose en plaques, il y a un dérèglement de la réponse immunitaire, explique le professeur Vallières. Les lymphocytes prennent pour cible la gaine de myéline qui entoure les fibres nerveuses, provoquant ainsi les symptômes typiques de la maladie. L'injection de PTX accentue ce dérèglement.»

 

Lire la suite


Crédit photo : Tyler Olson / Shutterstock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné