Annonces

Pourquoi des greffes neuronales ne fonctionnent pas ?

Des chercheurs de l'Université Laval auraient découvert pourquoi la greffe de cellules foetales neuronales ne fonctionne pas chez les patients souffrant de la maladie de Huntington.

le 09 juin 2014

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

L'espoir placé dans les greffes de cellules foetales neuronales pour traiter les patients atteints de la maladie de Huntington s'estompe à mesure que s'accumulent les études montrant l'absence d'effets durables de cette intervention. Une équipe de la Faculté de médecine et du CHU de Québec, dirigée par la professeure Francesca Cicchetti, pourrait bien avoir cerné la raison pour laquelle les cellules transplantées ne parviennent pas à améliorer l'état des patients. Selon l'étude publiée par cette équipe dans le dernier numéro de la revue Annals of Neurology, les tissus greffés seraient infiltrés par les protéines mutées provenant des cellules adjacentes de l'hôte.

La maladie de Huntington est un trouble neurodégénératif d'origine génétique qui provoque des mouvements involontaires ainsi que des troubles cognitifs et psychiatriques allant jusqu'à la perte d'autonomie et à la mort. Elle est causée par une mutation dans le gène de la huntingtine, une protéine qui joue un rôle dans la régulation de plusieurs fonctions cellulaires. La protéine défectueuse forme des agrégats qui conduiraient à la dégénérescence des neurones. 

 

 

Lire l'article sur le site de l'Université Laval


Crédit photo : vitstudio / Shutterstock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné