Annonces

Compressions historiques de 42M$ à l'Université Laval

Éric Bauce, vice-recteur exécutif et au développement, déplore cette compression budgétaire faite selon lui, au détriment de la formation au profit du béton.

le 18 septembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 19 septembre 2014

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Dans un communique publié sur le site de l'Université Laval, Éric Bauce, vic-recteur exécutif et au développement, déplore les compressions budgétaires subies par l'institution, faites selon lui au profit du béton et aux dépens de la formation des étudiants. Ce témoignage permet de mieux comprendre les situations parfois lourdes à gérer pour les universités.

"Depuis 2007, l'Université Laval a réussi à maintenir son équilibre budgétaire. Elle l'a fait malgré un dé-financement gouvernemental chronique qui l'a forcée à compresser, chaque année, ses budgets et à demander aux membres de sa communauté des efforts considérables.

En juin 2014, le nouveau gouvernement a ajouté, dans le cas de l'Université Laval, un autre manque à gagner récurrent de 42M$ pour l'année 2014-2015. Il s'agit là de la plus importante compression budgétaire gouvernementale de l'histoire de l'Université Laval. C'est un désengagement gouvernemental dans l'enseignement supérieur équivalant, en moyenne, à 1200$ de moins par étudiant à temps plein par année, ce qui représente environ 42% des revenus provenant des droits de scolarité."

 

Lire la suite de la tribune



Crédit photo : © Marc Robitaille / Légende : Éric Bauce, vice-recteur exécutif et au développement de l'Université Laval

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné