Annonces

La place des émotions dans les communications scientifiques publiques

Savoir intéresser pour se faire comprendre

le 24 mai 2019

ACFAS - Association francophone pour le savoir

    425, rue De La Gauchetière Est
    Montréal, Qc
    H2L 2M7
    Canada   

«De fait, les bons vulgarisateurs ne se contentent pas de présenter leurs travaux, ils les racontent.»

C'est un peu l'esence de ce que présente Sophie Malavoy, directrice du «Cœur des sciences» à l'UQAM.

Raconter une histoire donne un contexte, fournit une progression, permet de suivre plus facilement et rend les spectateurs plus réceptifs. On s'adresse à des humains et les émotions font partie de ce que nous partageons.

De bons conseils et quelques exemples...

Communication scientifique : faites place aux émotions !

Illustration :  Yosri Ayadi Université de Sherbrooke

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné